Cet article date de plus de neuf ans.

Louis Alliot : "L'islam est-il compatible avec la République" ?

écouter (5min)
Film anti-islam, caricatures de Mahomet plusieurs manifestations sont prévues demain en France. Le gouvernement veut les interdire.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

L'appel a été lancé après la
polémique autour du film anti-islam et les caricatures publiées par Charlie
Hebdo. Au front national, Louis Alliot se demande si l'Islam est
compatible avec la République, il entend lancer le débat. Tandis que Florian
Phillipot, appelle à faire preuve d'autorité sur Canal +.
Ces dernières années, la
religion musulmane et l'islam radical, sont régulièrement à la une de
l'actualité et donc au coeur du débat public, philosophique et
politique. 

Débat sur la laïcité, viande hallal, prière de rue, port de la
burqua, affaire Merah, mais aussi révolutions arabes et plus récemment,
caricatures du Prophète. Ces sujets, très sensibles entrainent des
dérapages, des incompréhensions.  

Le ministre de l'intérieur Manuel Valls reconnait que les sujets qui concernent les musulmans sont régulièrement mis sur la place publique de manière désagréable.  S'il reconnait la liberté de croyance, sur I-télé ce matin, Harlem Désir revendique la liberté d'expression et la liberté de la presse. De son coté Eva Joly, la candidate déçue d'Europe Ecologie les Verts à la présidentielle revient sur LCI sur la polémique autour de la diffusion des caricatures du prophète par Charlie Hebdo. Le NPA (Nouveau Parti Anticapitalsite) dénonce lui l'épouvantail agité autour de l'Islam, une manière pour Olivier Besancenot d'éviter d'autres sujets. Alors qu'un dirigeant socialiste s'agace hors micro : "les religions doivent être respectées, mais certainement pas prescriptrices du débat public."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.