Cet article date de plus de neuf ans.

Le traité européen n'en finit pas de diviser...

écouter
Ce texte a rassemblé des dizaines de milliers de personnes contre lui, ce dimanche dans les rues de Paris, des manifestants d'une soixantaine de mouvements de gauche, venus protester contre l'austérité et contre ce traité.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

En tête de cortège, le leader du front de
gauche Jean-Luc Mélenchon. Il ne veut pas se placer dans l'opposition et entend
travailler avec le gouvernement...

Mais
il estime sur France Inter que le Premier ministre Jean-Marc Ayrault est "un problème ",
et s'étonne de ne pas être entendu.

Lui aussi dans la manifestation, Olivier
Besancenot, du NPA, explique sur I-Télé qu'il ne faut pas prendre de pincettes.
Lui le dit clairement, il se positionne dans l'opposition au gouvernement
socialiste...

Et finalement, c'est Jean-François Copé, candidat à la présidence de
l'UMP qui prend la défense du texte sur BFM.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.