Cet article date de plus de huit ans.

Comment faire passer une hausse d'impôts?

écouter (5min)
Le taux de chômage exponentiel est à nouveau à la une de l'actualité politique. Ce mercredi matin beaucoup de réactions après l'annonce du nombre de chômeurs qui frôle des records...
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Il y a en France plus de 3
millions de chômeurs, 3 millions 169 mille pour être précis. Et c'est évidemment ce bâton
que la droite a saisi ce matin pour frapper le gouvernement et le président de
la République. L'ancien ministre Bruno Lemaire sur LCI parle d'un
"gouvernement à la ramasse".

 Mais la droite n'est pas la
seule à taper sur  le gouvernement, la
socialiste Ségolène Royal, ancien candidate à la présidentielle ne se prive pas
de critiquer François Hollande qui revient progressivement sur sa promesse
d'inverser la courbe du chômage d'ici à la fin de l'année et quand Ségolène Royal
s'y met, c'est radical :

"Rien ne justifie en politique qu'on renonce à un
objectif, que l'on renonce au volontarisme économique. Et c'est ce que fait
l'actuel gouvernement
" a-t-elle déclaré sur BFM.

 La majorité est en
difficulté sur un autre front, celui des impôts...

 Jérôme Cahuzac est revenu
sur sa déclaration : les 6 milliards de recettes supplémentaires à trouver, une
hausse d'impôts se profile. Ce mercredi sur RTL tentative de déminage du
ministre du Budget. Une tentative plus ou moins réussie : "On n'en est pas à
envisager une augmentation d'impôts pour 2014. Ni à envisager une baisse...
"

  Et voilà pourquoi Jérôme
Cahuzac n'est pas très clair. Sur Canal + le ministre du Travail Michel Sapin
s'acharne à répéter  que "la
pression fiscale n'augmentera pas
". Ecoutez la nuance entre pression
fiscale et impôts c'est important : "Il ne faut pas augmenter la part des
impôts dans la richesse nationale..."

 En clair, certains impôts
vont disparaître, d'autres vont apparaître mais ce ne sont pas forcément les mêmes
contribuables qui seront touchés... C'était Michel Sapin, le ministre du travail
dans un échange assez musclé avec la journaliste de Canal plus.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.