L'histoire à la carte de Thierry Marx, France info

Piaf, l'Olympia, et la purée maison !

Édith Piaf a sauvé l'Olympia de la faillite en 1961.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

Si l'Olympia est toujours un lieu de spectacle (devenu mythique), c'est sans doute grâce à Édith Piaf

Durant l'hiver 60-61, Bruno Coquatrix fait appel à elle pour sauver sa salle menacée de faillite, et c'est à cette occasion que la chanteuse crée "Non, je ne regrette rien". Dans ces années là, en plein essor économique, de nouveaux modes alimentaires apparaissent, comme les produits lyophilisés. Voilà pourquoi, dans L'Histoire à la Carte , Thierry Marx vous propose sa recette de purée maison , afin d'oublier celle en flocons qui envahissait, à l'époque, les écrans de réclame à la télévision.

La purée maison de Thierry Marx

Ingrédients : 1 kilo de pommes de terre rattes (les plus grosses possibles), 10 g de gros sel par litre d'eau, 200 g à 250 g de beurre frais (non salé), 20 à 30 cl de lait, sel fin.

Préparation : Cuire les pommes de terre avec la peau, 30 minutes à feu doux, dans une eau salée à 10 g par litre. Vérifier la cuisson en enfonçant un couteau sans difficulté, puis éplucher les pommes de terre, et les remettre dans la casserole de cuisson dont on aura vidé l'eau ; les broyer directement dans la casserole, avec une niçoise (moulin à légumes) à grille fine ; on peut aussi, en plus, les passer au tamis. Remettre le feu et "dessécher" la purée une à deux minutes, à l'aide d'une cuillère en bois. Intégrer le beurre par petits morceaux, puis le lait bouillant en filet, afin d'atteindre la texture désirée. Rectifier l'assaisonnement en salant selon le goût.

(©)