Cet article date de plus de sept ans.

L'Inde : Gandhi et l'ayurveda ?

écouter (4min)
Gandhi a été le libérateur de l'Inde.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (© Fotolia)

Résumer l'Inde à Gandhi  et à l'ayurveda serait une grossière erreur.

Mais parler de l'Inde sans parler de Gandhi ni de l'ayurveda  en serait une autre.

Le premier est cet homme à la foi inébranlable, qui a soulevé sa nation contre l'empire britannique et donné l'indépendance à son peuple en prônant la non-violence .

L'autre est cette science de la vie  (d'aucun penchent pour une médecine traditionnelle, reconnue comme alternative en Occident), dont les principes sont le le maintien de la santé, la guérison des maladies et la réalisation de soi.

Gandhi a été assassiné en 1948, mais son esprit souffle encore sur l'Inde. L'Ayurveda remonte à plus de 4000 ans et reste encore très vivace, à la fois dans les massages traditionnels, et dans l'alimentation. Dans L'Histoire à la CarteThierry Marx  vous propose une recette végétarienne ayurvédique : un curry de légumes .

Ingrédients pour 8 personnes  :

Des légumes de saison au choix (navets, pommes de terre, choux, carottes, poivrons, etc.), 50g de ghi (on peut aussi prendre du beurre clarifié classique, ou à défaut de l'huile de colza), 4 pièces de cardamome vert et 2 de cardamome noir, 1 bâton de cannelle, 2 feuilles de laurier entières et non fanées, 2 clous de girofle, 5 oignons rouges, 40 g de cumin en poudre, 40 g de coriandre en poudre, 10 g de curcuma en poudre, 20 g de piment rouge en poudre, ail, gingembre, un morceau de noix de coco.

Préparation  :

Chauffer le ghi dans une cocotte et faire revenir les oignons qui auront été au préalable finement émincés. Couper les légumes en gros morceaux et les faire sauter dans la poêle. Ajouter l'ensemble des épices, sauf la noix de coco. Laisser mijoter jusqu'à ce que les légumes "compotent" (une bonne vingtaine de minutes). Servir chaud avec du riz et, au dernier moment, râper la noix de coco fraîche sur le curry.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.