L'expérience Vendée Globe, France info

L'expérience Vendée Globe : jour 23

Seize micros embarqués à bord de "LinkedOut", le bateau de Thomas Ruyant. Une installation de l'artiste Molécule qui offre une première mondiale : raconter le tour du monde à voile par l'audio. À vivre tous les jours de la course sur franceinfo.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
A bord de Linkedout
A bord de Linkedout (PIERRE BOURRAS / TR RACING)

Latitude 40°36’ SUD au large de Port Elizabeth, Afrique du Sud. Température de l’air : 12 degrés. L’eau est à 21 et la mer forme des creux de cinq mètres.

Quatorze heures après Charles Dalin, Thomas Ruyant a passé le cap de Bonne Espérance. On est très loin du temps record établi par Alex Thomson (17jours), les deux leaders pointent 22 jours au compteur.

Ici, on le sait, le passage du courant des anguilles est compliqué, les éléments se croisent et s’affrontent, la mer est démontée, les conditions de navigation éprouvantes. Le moindre déplacement dans le bateau relève du défi. Se faire à manger, traverser le cockpit pour visualiser les cartes de navigation, le moindre mètre est une position d’équilibriste. Les micros de Molécule ne perdent rien de ces efforts répétés pour se mouvoir. On ressent alors la difficulté des skippers dans cette zone mouvementée, une dépression active avec des rafales de trente à quarante nœuds. 24 h après le sauvetage de Kevin Escoffier par Jean Le Cam, on perçoit à quel point la manœuvre était périlleuse. Un bouillon, "ça mousse", disait le Roi Jean.

Les skippers impliqués dans le sauvetage verront un jury international mesurer le temps imparti à cette opération pour les restituer. Le principal concerné est évidemment Jean Le Cam, mais Yannick Bestaven, Boris Hermann et Sébastien Simon ont aussi été déroutés. Le jury se donne le temps de donner son verdict. Il faut statuer au plus juste. 

La compétition a repris ses droits

Chacun récupère comme il peut, car tous ont vécu avec appréhension la mésaventure de Kevin Escoffier dans ces heures interminables sans nouvelles. Solitaires, mais solidaires. Les pages du Vendée Globe s’écrivent ainsi.

L’océan indien s’ouvre devant Linkedout. Devant à plus de 200 miles, Charles Dalin fait la course à tête. Plus au sud, Luis Burton continue de glisser sur la ligne de la zone d’exclusion à une cinquantaine de miles de Thomas Ruyant au classement de 5 h ce matin. Et la perturbation qui vient va de nouveau attaquer l’homme et son bateau.

L’expérience Vendée Globe

Voix et Son : Molécule

Mixage Djaisan Taouss @radiofrance

Texte et rédaction en chef : Eric Valmir

A bord de Linkedout
A bord de Linkedout (PIERRE BOURRAS / TR RACING)