L'étoile du jour, France info

Lynda Krawczyk, la Calaisienne à l'origine de l’opération "boîtes à chaussures de Noël" pour les sans-abri

Elle a organisé la première collecte de boîtes à chaussures garnies de cadeaux en 2013, à Calais (Pas-de-Calais). Sept ans plus tard, l’opération solidaire a fait des émules et des collectes sont organisées dans toutes la France à quelques jours de Noël.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Lynda Krawczyk confectionne des coffrets cadeaux de Noël pour les SDF.
Lynda Krawczyk confectionne des coffrets cadeaux de Noël pour les SDF. (MATHIEU DARRIET / RADIO FRANCE)

Une boîte à chaussures qui est transformée en cadeau de Noël pour les plus démunis. Le principe est simple : il faut remplir la boîte de petites attentions. Du chocolat, un bonnet, un beau carnet, un stylo, un livre, ou une crème pour les mains, et surtout une carte de vœux. Une fois prête, la boîte, grâce à une association, est remise à une personne sans abri, femme, enfant, homme, juste avant Noël.

Publiée par Opération Boites à Chaussures Calais 2020 sur Samedi 5 décembre 2020

Aujourd’hui, des dizaines d’opérations de collecte sont en cours partout en France, à la grande surprise de celle qui a organisé la première il y a sept ans. Lynda Krawczyk, entrepreneuse et artisan d’art mosaïste de 47 ans, était révoltée de voir la misère prospérer, et avec elle l’indifférence, les idées reçues, la stigmatisation. "En 2013, raconte-t-elle, avec la situation migratoire à Calais, je n’entendais que des commentaires haineux, j’en avais marre de lire ça tous les jours sur Facebook. Et puis, le dernier samedi avant Noël, devant le supermarché, j’ai vu un sans-abri, en claquettes et bermuda, dans le froid, et les gens ne s’arrêtaient pas, donc je lui ai offert du pain, de l’argent. Mais en rentrant, je n’arrêtais pas d’y penser, je me suis dit 'il faut faire quelque chose'. Alors j’ai lancé ça, comme ça, sur les réseaux sociaux", explique-t-elle.

Ça doit rester une démarche gratuite, quelque chose qu'on a envie de faire sans se sentir obligé. Il faut garder le côté ludique, se mettre autour de la table avec les enfants et réfléchir ensemble : quel cadeau ferait plaisir ?

Linda Krawczyk, initiatrice de l'opération "boîtes à chaussures"

à franceinfo

La première opération se limite à un appel à ses amis sur Facebook. Une dizaine de boîtes seront distribuées. Puis, de Noël en Noël, le message circule. Il arrive jusqu’au président d’une association lilloise qui lui demande s’il peut reprendre le concept et organiser des collectes sur Lille, Valenciennes, Armentières. L’année suivante, c’est Toulouse qui s’y met. Et aujourd’hui, de Nîmes à Arras, en passant par Paris, Quimper et Auxerre, on trouve partout des opérations "boîtes à chaussures".

"Avant, j’arrivais encore à suivre, mais là, je ne contrôle plus rien, sourit Lynda Krawczyk. Elle rêve maintenant de voir les boîtes devenir une tradition annuelle pour trouver des idées de cadeaux à offrir à un inconnu. Au fond, c’est simple, et c’est peut-être la façon la plus chaleureuse, douce et humaine d’aborder les fêtes incertaines de 2020.

Lynda Krawczyk confectionne des coffrets cadeaux de Noël pour les SDF.
Lynda Krawczyk confectionne des coffrets cadeaux de Noël pour les SDF. (MATHIEU DARRIET / RADIO FRANCE)