Le pharaon Amenhotep 1er mis à nu par tomographie

écouter (3min)

Amenhotep 1er  n'est pas candidat à l'élection présidentielle, ou influenceur, ou Ballon d'or. Amenhotep 1er est un pharaon mort il y a plus de 3 500 ans

Article rédigé par
Franck Cognard - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Image de la tête d'Amenhotep 1er par tomographie. (EGYPTIAN MINISTRY OF ANTIQUITIES HANDOUT / MAXPPP)

Amenhotep 1er a été mis à nu, sans être déshabillé, et ça lui vaut cette soudaine notoriété. Mardi 28 décembre, deux chercheurs du Caire ont publié les résultats de leur autopsie de la momie. Une autopsie par tomographie, sans avoir à enlever les bandelettes qui entourent la dépouille. D'ailleurs, parmi les pharaons exhumés, celle d'Amenhotep était l'une des rares à n'avoir jamais été ouverte, découpée, incisée, bidouillée. En 1902, le directeur français des antiquités égyptiennes, Gaston Maspero, en décide ainsi, parce que le lin qui recouvre le corps est disposé et serré de façon parfaite, et qu'il faut préserver le magnifique masque mortuaire, ainsi que les guirlandes de fleurs bleues, jaunes et rouges qui l'entourent.

Les photos, grâce à cette technique d'imagerie médicale en 3D, que l'on trouve sur le site du journal anglais Frontiers in medecine, sont spectaculaires. Ce qu'en ont tiré les chercheurs, c'est que le souverain mesurait 1m69, était circoncis, avait des cheveux bouclés et de bonnes dents, des dents légèrement saillantes, ce en quoi il ressemblait à son père Ahmosis, avec qui il partageait un nez et un menton étroits. Amenhotep est mort à 35 ans, on ne sait pas encore de quoi.

La tomographie révèle des secrets

Cette autopsie numérique a aussi permis de lever un mystère : Amenhotep a été embaumé deux fois. Ce qu'avaient montré des scanners mais là où la première étude concluait à des prêtres indélicats et voleurs de bijoux maquillant leur forfait, la tomographie a prouvé l'inverse : les prêtres ont au contraire, 300 ans après la mort du pharaon, réparé les dégâts causés par des pilleurs de tombe.

Amenhotep porte encore sur lui, sous ses bandelettes, une ceinture de perles et d'or, une trentaine de bijoux et d'amulettes comme un scarabée en faïence ou une tête de serpent en argile. C'est d'ailleurs le deuxième mystère de l'Egypte antique que lève ce déshabillage numérique. La technique a déjà été utilisée en 2012 pour permettre de résoudre l'assassinat de Ramsès III, égorgé sur ordre d'une de ses épouses voulant placer son fils sur le trône.

Amenhotep 1er, apprend-on encore, est le premier pharaon momifié les bras en croix, mais aussi le dernier à qui le cerveau n'a pas été retiré à l'embaumement. Alors que Ramsès II et Toutankhamon, autrement plus célèbres qu'Amenhotep 1er, n'avaient eux plus de cervelle dans le sarcophage.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.