L'étoile du jour, France info

Krista Gneiting, la professeure qui a désarmé une élève auteure d'une fusillade, est devenue l’héroïne des télés américaines

En voyant l’élève armée, Krista Gneiting s’est mis en tête de lui retirer son arme. Ce qu’elle est parvenue à faire sans violence. Après deux semaines à fuir les caméras, elle a accepté de raconter la scène à la chaîne ABC.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Krista Gneiting pendant son interview sur la chaîne ABC, le 19 mai 2021.
Krista Gneiting pendant son interview sur la chaîne ABC, le 19 mai 2021. (CAPTURE D'ECRAN)

Son visage s’affiche sur toutes les chaînes de télés aux États-Unis parce qu’elle a désarmé une adolescente qui tirait à l’aveugle sur tous les élèves de son collège. Pour le dire autrement, Krista Gneiting a sauvé des dizaines de vies. Ça s’est passé dans la petite ville de Rigby en Idaho, le jeudi 6 mai. Deux semaine plus tard, après avoir volontairement évité les caméras, elle a accepté de raconter la scène à la chaîne ABC.

Ce matin-là, elle préparait ses élèves pour leur examen de fin d’année. Il était 9 heures lorsque des coups de feu ont retenti. Elle a doucement ouvert la porte de sa classe et vu dans l’entrebâillement un corps allongé par terre au bout du couloir : "Là, j’ai refermé la porte, et j’ai dit à mes élèves ‘préparez-vous, nous allons partir, et vous allez devoir courir très vite, sans regarder derrière vous’"

Elle envoie toute la classe vers la sortie de secours, et file elle-même dans le couloir pour aller auprès des blessés, deux adolescents et un surveillant. C’est là qu’elle voit la jeune fille, à peine 12 ans, revolver à la main. "C’était une enfant avec une arme, dit-elle, une vision irréelle, insaisissable et la seule pensée qui m’est venue c’est qu’il fallait que j’attrape ce pistolet." Alors Krista Gneiting s’est avancée, doucement, vers la jeune fille statique, elle a tendu sa main vers la sienne, glissant vers l’arme pour la lui retirer. "Elle n’a pas résisté, précise la professeure, donc je l’ai prise, puis j’ai attiré cette jeune fille contre moi et je l’ai serrée très fort dans mes bras, parce que je me suis dit qu’elle devait avoir une mère, quelque part, une mère qui ne sait pas que sa fille est en train de faire une crise et de blesser des gens."  

Si j’ai un message, c’est que cette jeune fille démarre à peine dans la vie et elle a besoin d’aide, donc j’espère que chacun trouvera de quoi lui pardonner dans son cœur et se rappellera que tout le monde peut faire des erreurs

Krista Gneiting, professeure de mathématiques

à la chaîne ABC

Progressivement, tout en étreignant l’adolescente, la professeure appelle la police avec son portable. Arrivés sur place, les officiers lui passent les menottes, l’emmènent et la place en détention. Aujourd’hui, les trois blessés sont en convalescence à l’hôpital. Et dans un pays qui se déchire sur l’accessibilité des armes à feu, Krista Gneiting est devenue bien malgré elle une héroïne nationale, voyant même des anonymes ouvrir des cagnottes sur Internet pour la remercier, ce qu’elle a refusé dans une publication sur son compte Facebook, gentiment mais fermement. "Si j’ai un message, dit-elle encore à ABC, c’est que cette fille démarre à peine dans la vie et elle a besoin d’aide, donc ce que j’espère c’est que chacun trouve de quoi lui pardonner dans son cœur et se rappelle que tout le monde peut faire des erreurs".

Krista Gneiting pendant son interview sur la chaîne ABC, le 19 mai 2021.
Krista Gneiting pendant son interview sur la chaîne ABC, le 19 mai 2021. (CAPTURE D'ECRAN)