Cet article date de plus de sept ans.

Le 8 mai, jour chômé...ou pas

écouter (453665min)
Aujourd’hui nous fêtons le 70ème anniversaire de la fin de la deuxième guerre mondiale en Europe, le 8 mai 1945.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Commemoration du 8 mai 45 à l'Arc de Triomphe à Paris, le 8 mai 2013 © Maxppp)

Le fait du jour

Le 8 mai: un jour pour se souvenir, et plus prosaïquement, pour beaucoup d’entre nous, un jour pour se reposer, puisque le 8 mai est férié. Mais, saviez-vous que ce 8eme jour de mai n’a pas toujours figuré comme jour chômé dans notre calendrier ? Son histoire a connu beauoup de rebondissements...

En 1946, un an après la fin de la guerre, une loi instaure la commémoration de la victoire sur l'Allemagne nazie chaque 8 mai, à condition qu’il tombe un dimanche, ou alors le 1er dimanche qui suit le 8 mai - pas très pratique. En 1953, une autre loi fixe la date de la célébration de l’armistice au 8 mai, qui devient jour ferié, mais pas pour longtemps. En 1959, on abandonne la date fixe. Et on y revient en 1968 - mais le 8 mai n’est alors plus férié.

En 1975, pour marquer la réconciliation avec l’Allemagne, le nouveau et jeune président de la République Valéry Giscard d'Estaing décide de supprimer cette commémoration officielle pour la remplacer par une "journée de l'Europe" - non fériée. Dernier rebondissement en 1981, quand François Mitterrand refait du 8 mai un jour férié, à la mémoire de la fin de la deuxième guerre mondiale et de ses combattants.

À noter : ni les Anglais, ni les Américains ne chôment le 8 mai. Et les Russes ? Eux célèbrent la fin de la guerre chaque 9 mai - tout simplement parce qu’avec le décalage horaire, quand les combats ont cessé le 8 mai 1945 à 23h01, c’était déjà le 9 mai en Russie.

Les fêtes du jour

A noter aussi dans votre éphéméride de ce vendredi, l’anniversaire du musicien de jazz Keith Jarrett, 70 ans aujourd’hui. Enfin en ce 8 mai, n’oubliez pas de fêter si vous en connaissez les Désiré, et les Boniface !

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.