L'éphéméride, France info

24 octobre 1929, jeudi noir à Wall Street

A la fin des années 30, la bourse de New York a connu son premier Krach boursier, prélude à une longue période de crise économique, connue sous le nom de Grand dépression.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(© Maxppp Foule rassemblée devant la bourse à New York le 29 octobre 1929)

Ce 24 octobre 1929, c’est la panique à Wall Street.

Au fil de la matinée, la bourse de New York va perdre plus de 25%. C'est la conséquence de l’éclatement d’une bulle spéculative. Comment en est-on arrivé là ? Les années précédentes, quantité de nouveaux investisseurs ont pu acheter des actions à crédit, en n'investissant de leur poche que 10% du montant des actions. L’économie américaine donnant des signes de fatigue, beaucoup d’entre eux décident de revendre leurs actions, ce qui fait chuter les cours, et par un effet de domino déclenche de nouvelles ventes…

Tant et si bien qu’au matin du 24 octobre, tout le système se grippe - plus personne n’achète. C’est le Jeudi noir, et le début de la Grande dépression.

Le spectre d’une crise boursière comme celle de 1929 ou plus proche, celle de 2008 , c’est justement ce qui a agité les marchés en fin de semaine dernière. Dans les 15 premiers jours d’octobre, la bourse de Paris a perdu 11%  - c’est beaucoup, mais insuffisant pour parler de krach boursier. Et heureusement ! Après le jeudi noir, l’économie américaine a mis plus de 10 ans à se relever. C’est son entrée en guerre, en 1941, qui permettra à l’Oncle Sam de se redresser durablement, en relançant  son industrie.

(© Maxppp Foule rassemblée devant la bourse à New York le 29 octobre 1929)