Série : une version contemporaine du "Tour du monde en 80 jours"

écouter (3min)

David Tennant incarne Phileas Fogg dans une nouvelle adaptation en série du Tour du Monde en 80 jours de Jules Verne. Une version modernisée qui évoque aussi le racisme et la place des femmes dans la société. Rencontre avec Ibrahim Koma, l'acteur français de cette production européenne, qui incarne le valet Passepartout. 

Article rédigé par
Laurent Valière - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
David Tennant (PHILEAS FOGG), Leonie Benesch (ABIGAIL “FIX” FORTESCUE) et Ibrahim Koma (PASSEPARTOUT) tentent de faire le tour du monde en 80 jours.  (©Tudor Cucu/ Slim 80 Days / Federation Entertainment / Peu Communications / ZDF / Be-Films / RTBF / FTV)

C’est la dixième adaptation de ce classique de la littérature française signé Jules Verne. Pierce Brosnan avait incarné Phileas Fogg en 1989, dans une série en trois parties. Il y a eu le film des années 50 avec David Niven dans le rôle du parfait gentleman  britannique moustachu.

Cette fois, Le Tour du monde en 80 jours devient une série d’aujourd’hui, en huit parties, incarnée avec brio par l’ex Docteur Who, David Tennant, parfait gentleman un peu complexé.  

Une superproduction européenne plus moderne que le livre

Elle raconte toujours le pari insensé que relève un Lord en 1872, à Londres, qui par dépit amoureux décide de parcourir le monde en un espace de temps limité. Mais cette superproduction rajoute une touche de modernité à travers le personnage de Passepartout, le valet de Phileas Fogg, incarné par l’acteur français noir, Ibrahim Koma : "En lisant le script, il était évident qu’il fallait un acteur noir pour interpréter ce personnage. C’est aussi qu’on voulait faire quelque chose de nouveau. Les thématiques du racisme sont vraiment très présentes dans la série."

Ibrahim Koma n’a pas voulu lire le classique de Jules Verne avant de tourner la série. Pour son personnage de Passepartout, il s’est plutôt inspiré de manga et One Piece en particulier :

"Je pensais à Luffy, le personnage principal de 'One Piece'. C’est un pirate, il a beaucoup voyagé, il a une combativité. Pour moi Passepartout est un jeune parisien d’une trentaine d’années très solaire, un débrouillard et en même temps un bagarreur. Et aussi un fuyard, car il a peur de prendre des décisions."

Ibrahim Koma

à franceinfo

Une femme journaliste, au lieu d'un policier, suit Phileas Fogg

La série écrite par les britanniques Ashley Pharoah et Caleb Ranson modernise le propos. C’est une femme journaliste qui suit Phileas Fogg dans son périple, au lieu d’un policier qui suspectait le héros d’avoir dévalisé la Banque d’Angleterre.

La série tournée en Afrique du Sud et en Roumanie offre quelques paysages somptueux, et parle de tolérance et d’ouverture d’esprit. Ibrahim Koma n’avait pas lu le Jules Verne... Et maintenant ? "Oui, ca me donne envie de le lire, bien que finalement je sais ce qui se passe."

Le Tour du monde en 80 jours, 8 épisodes à partir de lundi 20 décembre sur France 2.           

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.