L'empire des séries, France info

L'empire des séries. "Love, Victor", le coming-out en série

Aujourd'hui, une série légère sur le coming out : des adolescents à la recherche de leur identité sexuelle. Une série grand public disponible sur la nouvelle plateforme "Star" de Disney intitulée "Love, Victor". 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Michael Cimino est Victor.
Michael Cimino est Victor. (MITCHELL HAASETH)

Dans Love, Victor, le héros se pose des questions sur sa sexualité et a difficulté à faire son coming out en tant qu'homosexuel, auprès de ses parents mais aussi de lui-même. La série est la suite du film Love, Simon, écrite par ses mêmes auteurs. La première saison est diffusée sur la nouvelle plateforme "Star" de Disney +.

Les séries réalistes pour ados fleurissent sur les plateformes

Il y a Skam sur francetv, Élite et 13 reasons why sur Netflix, Euphoria sur OCS… Disney + propose une version plus légère mais avec un twist. On est à Atlanta, Géorgie. Un lycée typiquement américain. Les ados ont leurs cours de sports, leurs problèmes sentimentaux, leurs soirées. Mais dans Love, Victor, le héros  est troublé par un autre garçon.

Victor est à un stade plus précoce de sa recherche que ne l'était Simon dans le film.

Isaac Aptaker, co-scénariste de "Love, Victor"

franceinfo

Love, Victor prend la suite d’un film sorti l’an dernier, Love, Simon, qui racontait le difficile coming out d’un adolescent dans le même lycée. Les mêmes auteurs, Isaac Aptaker et Elizabeth Berger, ont trouvé qu’on pouvait développer cette histoire.  

Isaac  Aptaker : "Nous voulions raconter l’histoire d’un personnage qui rencontre plus de difficultés que Simon. Victor est un garçon qui vient d’un petit village du Texas, où il n’a rencontré aucun homosexuel en qui il peut s’identifier ; ses parents sont incroyablement conservateurs et religieux. Donc on voulait vraiment raconter l’histoire de quelqu’un qui rencontre plus d’obstacles, et qui est à un stade plus récent de son voyage : quand on le rencontre, il n’est même pas sûr à 100% d’aimer les filles ou les garçons".

On voulait faire une série à regarder en famille.

Isaac Aptaker, co-scénariste de "Love, Victor"

franceinfo

Love, Victor a tous les codes de la série ado

Son réalisateur Greg Berlanti a été scénariste de Dawson. Une série qui reste un repère pour les auteurs, comme l'explique la co-scénariste Elizabeth Berger : 

"Ce sont des séries avec lesquelles on a grandi, dans lesquelles les groupes d’amis étaient très inspirants. Cette idée, ces groupes qui se réunissent, c’est quelque chose qui a enraciné notre expérience à la télévision. On voulait vraiment imiter ca et recréer ce sentiment de groupe dont on fait partie, sur qui on peut compter et à qui on peut se confier."   

Love, Victor reste une série Disney : sans scène torride à l’écran.  

Isaac Aptaker : "On ne voulait pas faire une série explicitement sexuelle. L’idée était une série qu’on peut regarder ensemble en famille et qui, on l’espère, ouvrira une discussion et permettra le dialogue entre enfants et parents."   

Love, Victor, une série contemporaine aux abords légers, à regarder donc en famille.  

Michael Cimino est Victor.
Michael Cimino est Victor. (MITCHELL HAASETH)