L'empire des séries. Le fantastique en sept séries (2/7) : "Twin Peaks"

écouter (3min)

Chaque jour cet été, on refait la généalogie des séries. Cette semaine, place aux séries fantastiques. En 1990, David Lynch donne aux séries ses lettres de noblesse avec la série la plus étrange : "Twin Peaks".

Article rédigé par
Laurent Valière - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.

L'acteur Kyle MacLachlan dans Twin peaks, saison 3, "The Return". (Suzanne Tenner/SHOWTIME)

Twin Peaks est une géniale série d’abord policière qui vire au fantastique. On est dans l’état de Washington, au nord-ouest des États-Unis. Twin Peaks et ses 51 201 habitants juste en bord de forêt. Le corps de Laura Palmer, la plus belle lycéenne de la ville, est découvert sur les rives d’une chute d’eau. Elle est blonde platine hitchcockienne et l’amie de tous, en ville. Un enquêteur du FBI est appelé.

Flegmatique, il adore les tartes à la cerise et fait confiance à ses rêves et son instinct. C’est là que la série bifurque. Twin Peaks, c’est un événement à la télévision en 1990. La série signée du cinéaste David Lynch tout juste auréolé d’une palme d’or à Cannes pour Sailor et Lula est diffusée sur le réseau ABC,  l’équivalent de TF1 aux États-Unis, mais n’a rien des codes de la télé. Elle se veut cinématographique. On n’a pas peur des longs monologues ou des plans fixes sur des feux de circulation qui se balancent dans l’obscurité. La musique d’Angelo Badalamenti est hypnotique. David Lynch joue avec les codes de la télévision.

"Twin Peaks" débute comme un polar

Ça ressemble à un soap opéra avec des triangles amoureux. Les habitants regardent eux-mêmes une série Invitation à l’amour qui résonne avec l’intrigue. Mais autour, on trouve toute une galerie de personnages comme on en verra désormais dans des séries comme Lost. Beaucoup d’histoires autour de la grande histoire. Enfin, David Lynch nous perd dans les méandres de l’imagination et du rêve à travers l’enquêteur Dale Cooper incarné par le génial Kyle MacLachlan. On le retrouve souvent dans une étrange chambre rouge auprès de la jeune Laura Palmer,  accueilli par un nain incompréhensible. Twin peaks est si particulier que la série devient objet de culte. Et que 20 ans plus tard, David Lynch réalise une troisième saison encore plus déroutante. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers L'empire des séries

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.