Joel Edgerton dans "Dark Matter" : "Pour une fois, il s'agit de réalités alternatives dans la vie quotidienne, pas chez des super héros"

Dans "Dark Matter", Joel Edgerton incarne plusieurs possibilités de son même personnage. La série adaptée d'un roman de science-fiction à succès de Blake Crouch, nous emmène dans plusieurs réalités, l'univers des possibles. Une élégante et énigmatique série en 10 épisodes qui sort mercredi sur Apple TV+.
Article rédigé par Laurent Valière
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min
Joel Edgerton devant sa boîte qui lui permet d'expérimenter des vies parallèles dans "Dark Matter". (SANDY MORRIS / APPLE TV +)

Jason est professeur de physique à l’université et père de famille. Son couple semble aller à vau-l’eau, Ils ont un fils adolescent. Mais un soir, en rentrant d’un pub, il se fait agresser et lorsqu’il se réveille se retrouve dans une autre réalité.

Il vit avec une autre femme, celle qui était la sienne est une artiste à succès. Et lui semble travailler pour une société de haute technologie où il a créé une boîte géante qui permet de passer d’une réalité à une autre. Le plus dur sera de retrouver sa vraie vie. Mais laquelle ?

Dark Matter est l’adaptation d’un roman de science-fiction à succès de Blake Crouch. Joel Edgerton qui faisait partie de la série Obi-Wan Kenobi incarne ce physicien et ses différentes possibilités. C’est lui qui a voulu ce rôle, il était amateur du livre : "Ce concept d'accéder à des réalités alternatives me fascine vraiment. Et en particulier dans cette histoire, parce qu’il ne s’agit pas de superhéros qui évoluent dans des réalités alternatives, mais de gens de la vie de tous les jours : un couple marié, et des personnes relativement normales qui naviguent dans ce genre de situations."


Pour incarner ce personnage, Joel Edgerton s’est surtout inspiré de Harrison Ford dans ses films des années 80, comme le Fugitif et Frantic : "C’était des thrillers dans lesquels il jouait un homme professionnel et intelligent, qui commençait à remettre en question sa propre santé mentale, alors qu'il se lançait dans une quête pour retrouver sa famille ou pour prouver son innocence."

Facile de jouer deux facettes d’un même personnage ? "Il y avait des jours où je passais trois quatre fois de l’un à l’autre. Jason 1 et Jason 2, comme nous les appelons dans les scripts et dans la série, est la même personne avec seulement 15 ans d'expérience différente dans un passé récent. Pour tout vous dire, le vrai défi était de faire une scène de combat avec une autre version de moi-même, ou de faire une scène de dialogue avec moi-même, parce que je devais travailler avec un autre acteur ou un cascadeur, et je devais leur montrer comment je pourrais faire tel combat ou telle scène."

 Dark Matter, un élégant thriller de science-fiction à découvrir à partir de mercredi sur Apple TV+.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.