Blanche Gardin veut arrêter de faire rire dans "La meilleure version de moi-même"

écouter (3min)

Blanche Gardin réalise, écrit et joue dans sa première série. Un parfait prolongement cru et ironique de ses spectacles seule en scène, qui garde le même mordant. La série en neuf épisodes est diffusée à partir du 6 décembre sur Canal +.

Article rédigé par
Laurent Valière - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Blanche Gardin en pleine recherche personnelle dans "La meilleure version de soi-même". (MAMMA ROMAN - WHITE SPIRIT)

Blanche Gardin s’adapte elle-même en série. Dans La meilleure version de moi-même, elle ne raconte pas sa vie : elle la joue. C’est donc l’histoire d’une comédienne de stand up qui en a marre de ses ulcères à répétition. Après avoir consulté nombre de médecins, elle se tourne vers la médecine douce. La solution est simple. Arrêter de faire rire.

Comme dans un (faux)-documentaire

C’est le point de départ de cette série grinçante et radicale que signe, met en scène et joue Blanche Gardin. À la façon d’un faux-documentaire, la caméra la suit au quotidien, de médecin en naturopathe, de réunion de famille qui dégénère en déambulations dans Paris aux prises avec des féministes. On voit le perchiste dans le miroir, et elle fait des regards à la caméra.

Blanche Gardin ne donne pas d’interview. La productrice, Marine Bergère, a produit la série. 

"La série est née d’un intérêt que Blanche a depuis très longtemps sur le développement personnel, et pour toute cette mode qu’on voit à travers les réseaux sociaux, toutes ces nouvelles médecines qui apparaissent et qui sont très en vogue. Son rapport aux réseaux sociaux qu’elle prend comme le spectacle d’une mise en avant de soi-même et à ce narcissisme général."

Marine Bergère, productrice de la série

à franceinfo

Dans La meilleure version de moi-même, tout est tellement réaliste, qu’on a du mal à démêler le vrai du faux. Cette fois, la comédienne de stand up peut jouer la comédie avec d’autres acteurs. Un prolongement de son seule en scène, dans la même veine, avec les mêmes moments qui pourront choquer, comme l'explique Marine Bergère :

"Il y a ce moment où elle va licencier sa femme de ménage car elle va toujours plus loin dans le féminisme, et elle considère que comme le métier de femme de ménage est dégradant, elle doit virer la femme de ménage pour éventuellement embaucher un homme à sa place. Mais elle le fait de façon complètement condescendante."

Blanche Gardin ne donne pas d'interview pour cette série

Quant à pourquoi Blanche Gardin ne donne pas d’interview, la réponse de Marine Bergère est claire : "Blanche Gardin ne s’exprime que quand elle a l’impression qu’elle peut apporter une information supplémentaire. Il n’y a pas à compléter ce qu’il y a déjà dans la série."

Du pur Blanche Gardin, cru et ironique. Qui rappelle dans son outrance Fleabag, la série britannique multi-récompensée d’une autre comédienne de stand up, Phoebe Waller-Bridge.

La meilleure version de moi-même de et avec Blanche Gardin, neuf épisodes de 26 minutes diffusés à partir de ce lundi 6 décembre, sur Canal +.     

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.