Cet article date de plus de six ans.

Unanimité à l'Assemblée pour la libération de Serge Lazarevic

écouter (10min)
Serge Lazarevic est le 17e otage français à être libéré depuis le début du quinquennat de François Hollande. C'est dans le domaine de la politique internationale que le président de la République connait le plus de succès. Un succès salué ce mardi par l'ensemble de l'Assemblée.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Julien Langlet © Christophe Abramovitz -radio France)

Lorsque la nouvelle est tombée à la mi-journée, le groupe socialiste présidé par Bruno Leroux était encore en réunion avec le ministre de l’Économie Emmanuel Macron. Et puis à l’ouverture de la séance de questions au gouvernement, c’est une standing ovation qui a accompagné la déclaration de Claude Bartolone, le président de l’Assemblée nationale.

"Je me fais votre interprète pour exprimer notre joie de le savoir bientôt parmi nous "

Une belle unanimité c’est assez rare à l’assemblée, même si ça n’a pas duré bien longtemps, par exemple avec le député souverainiste Nicolas Dupont-Aignan.

"On a besoin d'une armée efficace et j'aimerais que la majorité socialiste arrête de couper les dépenses militaires "

Une polémique mal venue pour le député socialiste de Seine-et-Marne Edouardo Ryhan Cypel. Le budget de la défense, c’est 31.4 milliards d’euros par an.

"De grace, pas de polémique dans un jour aussi heureux, la France garde son ambition et reste le seul pays à faire l'opération d'observation Barkhane au Sahel"

Les parlementaires de l’UMP saluent  aussi l’action du gouvernement et du président de la République

Mardi après-midi, on a entendu  la standing ovation dans l’hémicyle et la joie unanime de tous les députés mais très clairement à droite, le peu de crédit qu’il reste à François Hollande, c’est dans le domaine de la politique internationale.

Les élus de l’opposition ont toujours soutenu le président de la République dans son domaine reservé. Dans les interventions au Mali, en Centrafrique ou en Irak. Le député UMP de la Manche Philippe Gosselin en convient. 

"Aujourd'hui, c'est sans doute au niveau international que le président de la République a le plus de crédits"

L’initiative diplomatique récente du président de la République avec la Russie a également été saluée sur les bancs de l’opposition ou le chef de l’État suscite encore bienveillance et respect en matière de politique étrangère. Ce qui n’est plus le cas depuis longtemps pour la politique menée par son gouvernement et pour l’UMP ce que François Hollande fait de bien à l’éxtérieur ne se voit pas à l’intérieur.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.