Cet article date de plus de huit ans.

L'abstention et le vote Front national menacent aussi Paris

écouter (20min)
Le duel s'installe dans la capitale entre Anne Hidalgo et Nathalie Kosciusko-Morizet , les deux candidates à la mairie de Paris viennent de présenter leurs têtes de liste et les équipes dressent l'état des lieux.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

C'est un pronostic que font les 2
équipes, celle de l'UMP Nathalie Kosciuskot Morizet et celle de la socialiste
Anne Hidalgo : en 2014 à Paris il y aura plus d'abstention et le Front national
progressera. Dans la capitale l'abstention ca
concerner plutôt la gauche et le vote FN  plutôt la droite. Pourquoi ? Et bien quand on analyse les raisons
de tous ceux qui ne vont pas voter, il y a une forme de protestation, c'est ce
que les politologues appellent l'abstention sanction.

 Et pourquoi cela
concernera plus la gauche à Paris ?

Et bien contrairement aux dernières
municipales en 2008 ou ce sont avant tout des électeurs de droite qui se sont
abstenus, pour protester contre la politique de Nicolas Sarkozy ou contre le spectacle des
divisions à droite. Cette fois, c'est le gouvernement socialiste
qui sera visé et dans les grandes métropoles le vote sanction existe aussi. Ce sont
plutôt des citoyens engagés qui font un acte militant en boudant les urnes. Un élu de droite raconte que dans son
arrondissement, plein de gens viennent le voir pour lui dire qu'ils sont déçus
d'avoir voté pour François Hollande, mais il ajoute tout de suite que ça ne veut
pas dire qu'ils vont voter pour la droite.

 Abstention ou vote Front
national, le parti de Marine Le Pen devrait gagner
du terrain à Paris aussi.

 Oui
traditionnellement, le FN réalise des scores deux fois moins importants à Paris,
autour de 6  -  7% quand il fait 12% au national. Cette fois, le vote
FN sera plus important et les 2 états majors le disent, à l'UMP et au PS ils
font la même analyse : La progression du FN
frappera à la fois les quartiers populaires, le 20e, le 19e et les quartiers aisés ça c'est nouveau. Dans l'ouest
parisien il y a un l'électorat conservateur plutot agé qui ne votait pas FN et
qui s'est radicalisé, sur les valeurs notamment.

On l'a vu au moment
des manifestations contre le mariage pour tous, mais surtout sur le
thème de la fiscalité et de la sécurité, là ça touchera surtout le 15e
 arrondissement ; le 17e et un peu
le 16e. Dans certains
arrondissements, les conseillers des deux candidates UMP et PS prédisent que le
FN pourrait même dépasser les 10%

 

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.