L'auto, France info

Occasion importée : attention aux arnaques

Une voiture d'occasion : c'est un bon choix ! Mais il existe aussi certains risques. Notamment si vous achetez une voiture d'occasion importée de Belgique, ou d'Allemagne.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

Souvent, les annonces pour des occasions belges ou allemandes sont très alléchantes.
Mais la situation n'est pas toujours claire.

Etat des voitures, attention aux faux contrôles techniques

Vous récupérez un contrôle technique vierge : tout ce qu'il y a de plus rassurant.
Puis, vous vous rendez compte que certains organes apparemment en bon état  (selon le contrôle) sont à changer.
C'est une arnaque assez fréquente, dans ces ventes "trans-frontières".

Kilométrage au compteur : souvent diminué

Par exemple, une voiture vendue pour 50 000 km  et qui en fait  en a largement le double !
Cette falsification du kilométrage, c'est une arnaque très courante, surtout sur les occasions allemandes.
On estime que, rien qu'en Allemagne, une occasion sur trois est mise en vente avec un compteur trafiqué.Mais, sur les occasions allemandes, qui passent la frontière, c'est encore pire !

Origine douteuse : beaucoup de passés incertains

Il s'agit de voitures dont le passé est soigneusement dissimulé : voiture gravement accidentée ; ou qui a changé très souvent de propriétaires ou carrément une voiture volée.
Et, bien sûr, une voiture dont le passé est dissimulé, sera présentée avec un passé "sur mesure" mais absolument sans rapport avec la réalité.

Acheter : oui ! Mais avec une vigilence accrue

Donc : dès que vous commencez à regarder des annonces sur des voitures en provenance de Belgique ou d'Allemagne faites deux fois plus attention !
Vérification de la voiture, et de son kilométrage, avec un expert.
Et pas d'achat, en-dehors d'une transaction complètement transparente avec un vendeur réel que vous pourrez rencontrer.
Sinon,  recours quasi-impossibles sur des ventes qui se font entre pays.

En Bref...

Mitsubishi : le coup de bluff
il arrive que les constructeurs essaient d'enfumer les journalistes.
Pour preuve : les tout récents essais de la Mitsubishi Space Star, organisés par le constructeur.
La Space Star est une petite voiture.
Et Mitsubishi a organisé un test d'éco-conduite, pour obtenir la plus basse consommation possible.
Un test sur route ouverte dans la circulation.
Au départ, un employé de Mitsubishi remplit le réservoir au maximum.
A l'arrivée, il refait le plein.
Et là : miracle : il calcule des consommations hallucinantes : moins d'1,8 l aux 100, pour le meilleur !
C'est deux fois mieux que les consommations normalisées.
C'est ce qu'arrivent à atteindre les constructeurs sur des prototypes extrêmement sophistiqués, avec des technologies ultra poussées.
Et jamais avec des voitures de série.
Dnc : résultat impossible à atteindre avec cette Space Star.
Le test a été truqué, qui donne des résultats faussés !

(©)