L'auto, France info

L’auto et la moto. Racer, les premiers gants connectés

Le motard est en passe de devenir de plus en plus connecté. Via ses gants, il lui sera désormais possible d’avertir d’un danger sur la route, de prévenir les secours et même de savoir s’il ne roule pas au-dessus de la vitesse autorisée. Une innovation française présentée cette semaine à Las Vegas.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Racer et ses premiers gants connectés, toutes les informations au bout des doigts.
Racer et ses premiers gants connectés, toutes les informations au bout des doigts. (RACER)

Alerter les secours en cas d’accident du bout du doigt, prévenir les autres usagers de la route d’un danger potentiel, se faire rappeler à l’ordre par quelques vibrations lors d’un dépassement de la limitation de vitesse… Tout ce qui était jusqu’à aujourd’hui l’apanage des automobilistes va bientôt devenir la réalité des conducteurs de deux-roues par l’intermédiaire de leurs gants connectés. C’est une innovation française présentée cette semaine à Las Vegas.

De tous temps les équipementiers et accessoiristes du monde de la moto n’ont eu cesse de tout mettre en œuvre pour faire évoluer l’équipement du motard. Ceci, bien sûr, dans un souci louable de faire progresser la sécurité et le confort mais pas seulement.

Après GPA, la marque REEVU a à son tour présenté un casque muni d\'un système de rétroviseur, sans grand succès.
Après GPA, la marque REEVU a à son tour présenté un casque muni d'un système de rétroviseur, sans grand succès. (REEVU)

Le casque doté d’un rétroviseur intérieur

Une avancée spectaculaire dans le domaine des casques. Non seulement l’évolution des matériaux a permis aux équipementiers de proposer des casques plus sûrs et plus légers mais l’évolution technologique les a également poussés à mettre au point des innovations dignes d’intérêt.
C’est ainsi que l’on a vu apparaître, il y a quelques années de cela, un système de rétroviseur intégré dans le casque, ceci dans le but de supprimer les angles morts et de permettre au motard ou au scootériste de voir ce qui peut arriver de derrière. Un dispositif qui n’a toutefois pas rencontré le succès escompté avant de disparaître.

L\'écran Lumino Lazer, un écran photochromique variant avec les changements de luminosité.
L'écran Lumino Lazer, un écran photochromique variant avec les changements de luminosité. (LAZER)

L’écran photochromique, une spécialité Lazer

La firme belge Lazer Helmets, l’une des plus anciennes marques de casques au monde, encore en activité, a, elle, eut l’idée de commercialiser des "heaumes" pour motards dotés d’un écran photochromique, le Lazer Lumino. Cet écran "révolutionnaire" est ainsi capable de changer de teinte en quelques secondes et ainsi de s’adapter à la variation des conditions lumineuses et au rayonnement des ultra-violets. Plus besoin d’écran solaire dans le casque, pas besoin de lunettes de soleil, ce seul écran "Lumino" permet désormais de faire face à toutes les situations.

Le modèle carbon Lazer Kite Arrow Lumino Noir doté de son écran photochromique.
Le modèle carbon Lazer Kite Arrow Lumino Noir doté de son écran photochromique. (Lazer)

Un écran photochromique dont sont désormais équipés les modèles de la marque Lazer, à commencer par son modèle carbone, réussi technologiquement et esthétiquement, le Kite Arrow Lumino Noir et Rouge.

Un système de vision haute dans le casque du motard jusqu\'ici réservé aux pilotes de chasse.
Un système de vision haute dans le casque du motard jusqu'ici réservé aux pilotes de chasse. (EYELIGHTS)

Un système de vision haute jusqu’ici réservé aux pilotes de chasse

Au CES de Las Vegas, l’un des plus importants rendez-vous annuels consacrés à l’innovation technologique, deux jeunes français, deux Toulousains, ont présenté, il y a deux ans de cela, un système de vision tête haute à moto, le Eye Lights. Ce dispositif composé d’un petit écran translucide à placer dans le champ de vision du motard, permet à celui-ci de voir s’afficher sous les yeux des informations utiles telles que la vitesse, la direction à suivre ou bien encore les zones dangereuses, et ceci sans avoir à quitter le regard de la route.
Un système d’informations visuelles jusqu’alors réservé aux pilotes de chasse.

Le gant connecté permettant de ne plus être surpris par les dangers de la route et de pouvoir alerter.
Le gant connecté permettant de ne plus être surpris par les dangers de la route et de pouvoir alerter. (RACER)

Nouvelle innovation, les gants connectés

Après le lancement d’un nouveau gant chauffant "intelligent" voilà que le gantier français Racer a, à son tour, fait cette année le déplacement à Las Vegas pour présenter ses gants "connectés".
Associé à la start up Liberty Ryder, le gantier, mondialement connu pour ses gants de ski, a donc choisi le Consumer Electronics Show pour faire parler de ses nouveaux gants.


Des gants qui, une fois reliés à l’application d’un smartphone, permettent à son porteur, conducteur d’un deux roues, moto ou scooter, d’avertir, par une simple pression, la présence de zones de danger sur son trajet, d’alerter les secours en cas de chute ou d’accident et de recevoir via des vibrations, l’indication selon laquelle il dépasse la limitation de vitesse qu’il a préalablement réglée sur son application. Des gants qui vont ensuite être testés, grandeur nature, par plusieurs centaines de motards durant tout l’été avant d’être commercialisés, selon le président de Racer, Florent Katchikian, fin 2018.

Racer et ses premiers gants connectés, toutes les informations au bout des doigts.
Racer et ses premiers gants connectés, toutes les informations au bout des doigts. (RACER)