Cet article date de plus d'onze ans.

25 ans de France Info : quel était le paysage automobile cette époque-là ?

France Info fête aujourd'hui, exactement, ses 25 ans. Quel était le paysage automobile, en France et dans le monde, il y a 25 ans ?
Article rédigé par Jean-Rémy Macchia
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Franceinfo (Franceinfo)

La voiture la plus répandue, à l'époque, était,  de loin!,  la Renault 5.
Simca rebaptisée Chrysler, puis Talbot, venait de disparaître. Mais vous en aviez encore plein dans les rues!
C'était l'époque où Citroën vendait des 2 CV  fabriquées à Levallois avant d'être expatriées au Portugal !
L'époque où Peugeot faisait un carton avec la 205, qui avait sauvé la marque !
L'époque des "GTI" : ces petites bombes, avec des moteurs bourrés de vitamines, pour aller vite, et accélérer fort.
Dans le monde, il y avait 500 millions de voitures ! Il y en a plus du double, aujourd'hui !
Le marché français était en pleine ascension, une croissance qui allait durer 7 ans ! Et le diesel ne représentait que 18% des ventes ! Alors qu'il a frôlé les 80% en 2008 !

Industriellement, socialement, on ne parlait pas encore de délocalisation

La France fabriquait plus de 3 millions de voitures dans l'année.
Presque moitié plus qu'aujourd'hui. Ce qui employait 350 000 personnes. C'est 130 000 de plus qu'aujourd'hui.
En Chine, il se vendait 450 000 voitures par an. C'est 15 millions aujourd'hui le premier marché automobile du monde !

Techniquement, les voitures étaient  très légères

Avec une très mauvaise protection en cas de choc  hormis chez Volvo, Mercedes, voire BMW. Bien sûr, pas encore d'airbag.
En France, moins de 2% des voitures vendues étaient climatisées ! Contre 95% aujourd'hui !
Aucun gadget électronique, mis à part les premières voitures qui parlent étaient déjà là : la Peugeot 505 turbo et la Renault 25.

1987 était encore une année assez sombre pour la sécurité routière

Presque 10 000 morts dans l'année sur les routes, en France, contre moins de 4 000, aujourd'hui.
Pas encore de conduite accompagnée pour la préparation au permis.
En ville, vitesse limite de 60 km/h.
On ne doit mettre encore sa ceinture, légalement, qu'à l'avant.
Il n'est pas encore question de contrôle technique. Ni de permis à points.
Les contrôles radars étaient peu fréquents. Le long des routes, on n'avait pas encore arraché autant d'arbres.
Il n'y avait pas de ralentisseurs. Mais les ronds-points commençaient à apparaître.
Il y avait presque deux fois moins d'autoroutes. Et elles étaient toutes publiques.
Tous les services publics roulaient en voitures françaises.
A l'Elysée, le président Mitterrand roulait en Renault 25.

Remerciements pour les données statistiques : Jean-Michel Prillieux, d'Inovev, cabinet d'études et de prévision sur le véhicule d'aujourd'hui et de demain

Ce samedi, une course "rétro" à Montlhéry
Montlhéry, LE temple de la voiture ancienne pour les passionnés.
Demain, s'y déroule l'Autodrome Heritage Festival .
D'anciennes voitures de course, des monstres sacrés qui ont couru en compétition jusque dans les années 60.
Entrée : 15 €.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.