Jardin, France info

Rosiers : c'est le moment de tailler !

Dés maintenant, il faut songer à tailler ses rosier. Contrairement à une nouvelle tendance qui tend à remettre en cause cette traditionnelle pratique, je suis un partisan convaincu de la taille à 3 ou 6 yeux, selon la vigueur de la plante.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

Plus on taille court, plus les nouvelles pousses seront vigoureuses. Un rosier chétif devra donc être taillé très court. 

Les rosiers fleurissent sur le bois de l'année. Profitez de cette période pour vous débarrasser du vieux bois inutile. C'est une bonne action  de prévention contre le développement des maladies et contre les insectes qui hivernent dans les écorces.

Redonnez une forme esthétique à la plante. Dégagez le centre et taillez au dessus d'un œil extérieur pour un bon départ en gobelet. Éliminez les branches tournées vers l'intérieur. Réalisez des coupes franches en utilisant un sécateur bien affûté et propre.

Une coupe hésitante hache les tissus du bois et créé des plaies qui seront des portes d'entrée aux ravageurs et maladies. Il faudra aussi se débarrasser des rejets qui partent en dessous du bourrelet de greffe que les jardiniers appellent drageons ou gourmands. Evacuez-les à la déchetterie ou brûlez les tailles et ramassez bien les déchets végétaux tombés au sol, avant d'apporter un engrais à rosier que vous enfouirez par un griffage léger.

Les grands rosiers buissonnants ont un développement si important qu'il faut les rajeunir chaque année, en aérant le cœur de la touffe pour laisser l'air et le soleil pénétrer.

Les rosiers paysages n'ont pas besoin de taille en cette saison. 

La balade

A Lyon à Eurexpo se tient le 28e Salon-rencontres de l'alter-écologie Primevere. Animations, conférences sur la thématique du jardin en présence de Lydia et Claude Bourguignon, Antoine Bosse-Platière et Alain Baraton.

 

(©)