Jardin. Les plantes à caudex, des végétaux originaux à découvrir

écouter (513min)

Ces plantes ont développé des stratégies pour survivre à la sécheresse ou aux incendies. Certaines se cultivent sous nos latitudes. 

Article rédigé par
Isabelle Morand - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Il ne s'agit pas d'un gros caillou mais d'une plante à caudex (Raphionacme burkei) !  (ISABELLE MORAND / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)

Les plantes à caudex ont développé des techniques pour survivre dans des milieux souvent difficiles, très secs. Dans ces lieux où les pluies sont rares, à Madagascar, en Afrique du Sud, dans la péninsule arabique, ces végétaux ont appris à stocker la moindre goutte d’eau sous forme de sucs, dans la partie basse de leur tronc ou leurs racines.

Le baobab et l'éléphant

L’exemple le plus connu de plante à caudex, c’est le baobab africain. Et les éléphants le savent bien ! Quand les mares sont asséchées, il leur arrive de s’attaquer aux baobabs. Avec leurs défenses, ils percent le bois pour manger les fibres du tronc qui contiennent l’eau si précieuse.

Une plante-tortue (Dioscorea elephantipes) en repos de vegetation. Dans quelques semaines, elle reprendra sa croissance et produira des feuilles.  (ISABELLE MORAND / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)

La plante-tortue

Il existe des plantes à caudex faciles ou moyennement faciles à cultiver chez nous et notamment la plante tortue (Dioscorea elephantipes). Alain Christophe est l’un des meilleurs spécialistes français de ces plantes. Il cultive cette plante-tortue dans sa pépinière Plantemania, installée à Ozoir-la-Ferrière, en Seine-et-Marne : "La plante-tortue fait partie des plantes dont le caudex pousse, exposé hors de terre (ce qui n'est pas le cas de toutes les autres plantes). On dirait vraiment une carapace de tortue, tant le caudex est craquelé de partout.

Cette plante-tortue pousse bien en hiver. Sa croissance s'arrête en avril-mai. Le feuillage jaunit, la plante se met pendant deux à trois mois en repos de végétation. Puis elle reprend sa croissance..."

"Cette carapace a la même fonction que le liège chez le chêne-liège (Quercus suber) : il la protège des incendies fréquents dans la brousse."

Alain Christophe, Plantemania

à franceinfo

Alain Christophe (Plantemania) cultive ses plantes en Seine-et-Marne.  (ISABELLE MORAND / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)

De l'eau, et hop ! Ça repart ! 

Autre plante à caudex pas si compliquée à cultiver, c’est Fockea edulis. Elle est vraiment rigolote, car elle produit des tiges façon petites lianes et de nombreuses minifleurs verdâtres. Autre caractéristique : si vous oubliez de l’arroser pendant des mois, elle va se ratatiner. Arrosez-là, et vous la verrez regonfler.

Roses du désert en pots à bonsaï (Le Jardin de Basroger).  (ISABELLE MORAND / DIDIER HIRSCH / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)

La rose du désert

Peut-être connaissez-vous mieux en revanche la fameuse rose du désert (Adenium) que produit Alain Christophe...

"Les roses du désert appartiennent à la même famille que les lauriers-roses et les frangipaniers, mais sans l'odeur. Dans la nature, elles forment des troncs impressionnants, surtout sur l'île de Socotra, au Yémen. Chez nous, cela reste des petits modèles.

Les Adenium fleurissent abondamment. Dans la nature, les fleurs sont roses. En culture, on trouve maintenant des fleurs de toutes les couleurs, du blanc pratiquement jusqu'au noir, et même des fleurs doubles, ce qui n'existe pas non plus dans la nature."

"On dirait des bonsaïs, des sculptures naturelles."

Alain Christophe

à franceinfo

À cultiver en pot

Toutes ces plantes se cultivent en pot et peuvent être cultivées façon bonsaï. Elles peuvent passer l’été dehors, mais il faut les rentrer à la maison dès les premiers frimas. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.