Jardin, France info

Jardin du dimanche. La marguerite commune

C'est une fleur qui a pour nom "marguerite commune" ou chrysanthème blanc.Elle est comestible et notre maitre jardinier, Claude Bureaux, vous donne ses conseils pour la cultiver et la récolter.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
La marguerite commune nommée par les botanistes leucanthemum vulgare, une plante comestible à ne pas confondre avec la pâquerette
La marguerite commune nommée par les botanistes leucanthemum vulgare, une plante comestible à ne pas confondre avec la pâquerette (SUNGMOON HAN / EYEEM / EYEEM)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Pascaline m’écrit du Perreux-sur-Marne : "Une marguerite du nom d’ "œil de bœuf" qui pousse ici à l’état sauvage serait comestible ? Peut-on également manger les jeunes pousses des marguerites des jardins ?"

La marguerite commune parfume plats et salades

Pascaline, la marguerite commune, nommée par les botanistes leucanthemum vulgare, et herbe de la Saint Jean par les jardiniers est une plante à odeur forte et au goût aromatique prononcé. Toute l’année, il est possible de récolter de jeunes feuilles pour parfumer certains plats et les salades.

Quand la plante commence à monter à fleur, les jeunes pousses et les boutons floraux peuvent également se déguster en salade, cuits à la vapeur ou en omelette.

Une plante utilisée par les anciens pour les galettes végétales

Sous le nom d’œil de bœuf ou de chrysanthème blanc, cette plante fut récoltée par les anciens, parfois en périodes de disette, pour composer des galettes végétales.

Toutes les marguerites horticoles sont comestibles, mais testez leur goût avant ! Personnellement je n’en ai jamais mangé. Les fleurs de la marguerite commune peuvent parfois être consommées en tisanes.
Cependant si vous récoltez cette marguerite dans la nature, faites attention de ne pas confondre les jeunes plants avec le séneçon à feuilles de leucantheme ou avec la pâquerette, qui ne sont pas comestibles.

Et ne récoltez surtout pas ces plantes sauvages dans des terrains qui pourraient être pollués par des produits dérivés du pétrole ou des métaux lourds.

La Normandie et ses "jardins remarquables"

En Normandie, un grand nombre de parcs et jardins ont été labellisés «jardins remarquables. Leur diversité n’a d’égale que leur beauté. Dans ce pays qui sent bon la pomme et le varech, la liste est longue de ces multiples paradis qui fleurissent des falaises de craie aux plantureux bocages.

Vient de paraître aux éditions Falaise, Normandie, Jardins d’émotion de Jean-Marie Boëlle. Cet ouvrage enrichi des photographies de Laurence Toussaint est à la fois respectueux et curieux. Il pousse la porte de lieux connus ou inconnus. Un très beau livre pour 29 euros ans toutes les librairies, le rayon livres des jardineries et les offices de tourisme de la grande région Normandie.

La marguerite commune nommée par les botanistes leucanthemum vulgare, une plante comestible à ne pas confondre avec la pâquerette
La marguerite commune nommée par les botanistes leucanthemum vulgare, une plante comestible à ne pas confondre avec la pâquerette (SUNGMOON HAN / EYEEM / EYEEM)