Jardin, France info

Jardin. Découvrez le mûrier-fraisier, insolite ronce japonaise

Si vous aimez les fraises, les framboises et les mûres, misez sur le mûrier-fraisier.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Mûres ordinaires. Le mûrier-fraisier est une ronce japonaise dont les fruits ressemblent à des fraises.
Mûres ordinaires. Le mûrier-fraisier est une ronce japonaise dont les fruits ressemblent à des fraises. (GETTY IMAGES)

C’est le moment de planter des fraisiers, mais également les arbustes à petits fruits vendus en conteneur. Comme le mûrier-fraisier, une ronce japonaise. Mais c’est quoi cette plante ? Ses fruits ressemblent à des fraises. Leur goût rappelle celui de la framboise.

Dans les sous-bois japonais

Énigme supplémentaire : quand on regarde les tiges, on y voit des petites épines qui font penser à celles d’un mûrier. Est-ce le résultat d’une hybridation naturelle ? Est-ce que cette plante est née du délire d’un chercheur ? Non, il s’agit tout simplement du mûrier-fraisier ou mûrier-framboisier, une ronce qui pousse naturellement au Japon dans les sous-bois.

Donc, ce sont bien des mûres que vous allez pouvoir grappiller. Comestible et très décorative, la Rubus illecebrosus, c’est son nom latin, pousse très bien en pot mais c’est en pleine terre qu’elle va offrir le plus d’intérêt.

De grosses fleurs blanches, décoratives

En fin de printemps, cette plante vivace est très décorative. Elle épanouit de grosses fleurs blanches. Puis, en été, arrivent les fruits. Dé-li-cieux ! On peut même en faire des confitures, c’est dire si elle est bien productive.  

Un couvre-sol parfait. Autre atout du mûrier-framboisier : il peut rapidement faire plein de bébés et former un très chouette couvre-sol comme l’explique Sylvain Mabon, pépiniériste près de Quimper. "On est sur une plante assez courte. Elle ne va pas faire plus de 30 à 40 cm de haut. Il faut lui laisser de l’espace pour bien s’installer, drageonner, s’étendre et se multiplier par elle-même".  

Jamais avec des framboisiers !  

Le mûrier-fraisier peut se cultiver entre des grandes vivaces ou sous des arbustes. Jamais en compagnie de framboisiers qui détestent la concurrence. Pourtant, tous deux se cultivent dans les mêmes conditions ou presque : "Il faut lui réserver un endroit ensoleillé mais pas trop sec au niveau du pied. Pensez donc à l’arroser régulièrement. Toute bonne terre de jardin lui convient. Sur des terrains un peu sableux, il faudra peut-être pailler le pied en été. Et alléger le sol s’il est vraiment très lourd".  

Marquez son emplacement

Pas de panique si vous ne voyez plus le mûrier-fraisier l’hiver. Son feuillage est caduc, donc il disparaît complètement. Mais il reviendra de plus belle au printemps. La plante est en effet très rustique. La première année, marquez son emplacement avec une étiquette ou un tuteur. Ça lui évitera un accident de binette ou de fourche-bêche !    

Où trouver ce mûrier-fraisier ou mûrier-framboisier ?  

Pépinières Indigènes, chez Sylvain Mabon
- Mes Arbustes
- Aromaticulture                    

Mûres ordinaires. Le mûrier-fraisier est une ronce japonaise dont les fruits ressemblent à des fraises.
Mûres ordinaires. Le mûrier-fraisier est une ronce japonaise dont les fruits ressemblent à des fraises. (GETTY IMAGES)