Jardin, France info

Jardin. Au jardin ou en bac sur la terrasse, choisissez bien vos bambous

Avant d'acheter un bambou, posez-vous les bonnes questions ? Quelle sera sa hauteur maximum ? Est-ce qu'il va rester sage ou s'étendre partout ? De quelle couleur seront ses chaumes adultes ? 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Marier les bambous entre eux, c\'est possible. Ici, un phyllostachys et un Indocalamus tesselatus, deux espèces traçantes. 
Marier les bambous entre eux, c'est possible. Ici, un phyllostachys et un Indocalamus tesselatus, deux espèces traçantes.  (ISABELLE / DIDIER HIRSCH / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)

Les bambous sont des plantes bien utiles au jardin. Ils forment de belles séparations végétales permanentes. Ils laissent passer la lumière tout en coupant un peu le vent.

Attention aux envahisseurs ! 

Le souci, avec le bambou, c’est qu’il ne faut pas planter n’importe quelle espèce. Les bambous se répartissent en deux camps : les sages et les cavaleurs. Ceux qui ont planté des cavaleurs (Phyllostachys aurea, P. aureosulcata, et tous les Pleioblastus...) sans barrière pour maintenir les rhizomes s’en mordent souvent les doigts surtout dans un petit jardin.

Parmi ces envahisseurs, on trouve les phyllostachys de toutes sortes (Phyllostachys aurea, P. aureosulcata), les sasas (Sasa palmata, S. veitchii) qui n’ont l’air de rien dans leur pot quand vous les achetez, mais qui sont très casse-pied. Cela fait dix ans que je leur fais la guerre dans mon jardin et dix ans... qu’ils gagnent chaque match. C’est agaçant !

Déterminez vos envies et vos besoins

Si vous ne voulez pas être embêté, choisissez bien vos bambous, c’est évidemment ce que vous conseille Rodolphe Bourdin, directeur technique de la Bambouseraie en Cévennes : "Il faut choisir les bambous en fonction de son jardin ou de leur fonction. Si vous en faites une haie, voulez-vous une haie, petite, moyenne, haute ou très haute ? Imaginez tout de suite le résultat final, et faites-vous conseiller sur le choix de l'espèce.

Ne craquez pas pour n'importe quel bambou, uniquement parce que vous le trouvez joli. Vous risquez d'être décu ou devoir vous battre contre un envahisseur. Si vous voulez avoir un bambou en bac sur une terrasse, il faut absolument le choisir peu traçant. Certaines espèces de bambous (Fargesia nitida et murieliae, Phyllostachys humilis) ont un développement un peu plus lent, un port plus buissonnant, et ils s'adaptent bien à la culture en gros pot." 

Rodolphe Bourdin, directeur technique de la Bambouseraie en Cévennes, à Générargues (Gard). 
Rodolphe Bourdin, directeur technique de la Bambouseraie en Cévennes, à Générargues (Gard).  (ISABELLE MORAND / DIDIER HIRSCH / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)

Des chaumes verts, jaunes, noirs ou bicolores

Intéressez-vous aussi à la grosseur des chaumes et à leur couleur. De nombreuses espèces de bambou offrent des teintes de chaume vraiment intéressantes. Le chaume peut être, en effet, jaune d’or, ou jaune plus ou moins strié de vert. Il peut aussi naître vert, et virer au noir comme chez Phyllostachy nigra.

Après avoir planté votre ou vos bambous, n’oubliez pas de les arroser pour les aider à bien démarrer. Après, un arrosage de temps à autre suffira : "Les bambous ne sont pas plus énergivores en eau que d’autres plantes. On peut leur mettre du broyât au pied pour garder cette humidité et pour l’aider à tenir.

Les premières semaines ou les premiers mois suivant la plantation, il faudra l'arroser comme toute autre plante. Pour pouvoir bien se développer, il faut lui éviter tout stress hydrique. Quant à la meilleure période de plantation, c'est l'automne. Il aura le temps de bien s'enraciner avant l'hiver."

Les phyllostachys poussent vite. Les cannes peuvent être jaunes, vertes ou noires et constituent de jolies séparations. 
Les phyllostachys poussent vite. Les cannes peuvent être jaunes, vertes ou noires et constituent de jolies séparations.  (ISABELLE MORAND / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)

Une seconde vie pour les chaumes

Les chaumes de bambou ne sont pas éternels. Ils vont finir par mourir. Ne les jetez pas car ils sont très utiles.

Faites-en des tuteurs. Ou bien coupez-les en petits morceaux, à intégrer dans un hôtel à insectes. Les abeilles solitaires seront ravies de venir y pondre au printemps. 

Merci à Rodolphe Bourdin. La Bambouseraie en Cévennes est classée parmi les plus beaux jardins de France. Profitez des vacances de la Toussaint pour y aller en famille. Comme chaque année, le parc ferme le 15 novembre et il rouvrira ses portes fin février l'an prochain.  

Marier les bambous entre eux, c\'est possible. Ici, un phyllostachys et un Indocalamus tesselatus, deux espèces traçantes. 
Marier les bambous entre eux, c'est possible. Ici, un phyllostachys et un Indocalamus tesselatus, deux espèces traçantes.  (ISABELLE / DIDIER HIRSCH / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)