Du thé de compost 100% breton

écouter (3min)

Alain et Charles Zaphiropoulo ont installé en Bretagne une unité de lombricompostage. Leur société, baptisée Le Lombrix, produit du thé de compost, un fertilisant 100 % naturel. 

Article rédigé par
Isabelle Morand - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Le thé de compost ne s'utilise surtout pas pur. Ce engrais naturel est concentré, il doit être dilué.  (ISABELLE MORAND / LE LOMBRIX / RADIO FRANCE)

Sur la presque’île de Crozon, dans le Finistère, des milliers de vers de terre sont au travail dans de grands bacs blancs. Leur mission : transformer des déchets en humus et produire un précieux liquide qu’on appelle composthé, thé de compost ou encore jus de compost.

Alain et Charles Zaphiropoulo, les deux créateurs de la société bretonne Le Lombrix. (ISABELLE MORAND / LE LOMBRIX / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)

Il s’agit d’un engrais 100% naturel, 100% breton fabriqué grâce au lombricompostage. Mais en quoi est-ce si différent du compost que nous produisons dans nos jardins ?

Compost, lombricompostage, quelle différence ? 

"Le compost, c’est la dégradation des déchets verts par les bactéries. C’est un processus très efficace, mais qui est un peu plus long que le lombricompostage", explique à franceinfo Charles Zaphiroupoulo, co-créateur de la société Le Lombrix. "Dans le lombricompostage, on a la dégradation des déchets par les vers de terre. C’est beaucoup plus rapide que par les bactéries. Les vers de terre mangent des déchets verts, du marc de café, du crottin, des épluchures... qu'ils dégradent via leur système digestif. Les vers de terre produisent des déjections directement assimilables par les plantes."

"Les vers de terre fabriquent un fertilisant merveilleux !"

Charles Zaphiropoulo

à franceinfo

"L'usine" à lombricompostage. Les vers de terre ont été nourris et ils sont au travail. Dans quelques jours, le précieux et concentré thé de compost coulera des robinets.  (ISABELLE MORAND / LE LOMBRIX / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)

Une potion magique à diluer

Le Lombrix serait donc pour nos plantes l’équivalent de la potion magique du druide Panoramix... sans ingrédients mystères ni poudre de perlimpinpin, mais avec des petits vers de terre voraces et spécifiques vendus sur internet. En effet, ils ne mangent pas la même chose que les gros lombrics de nos jardins.

Le meuble qui accueille les bestioles peut être installé dans une cuisine, sur un balcon ou une terrasse. Il suffit de donner aux vers de terre à manger régulièrement pour récolter un peu de thé de compost. Généralement, ces lombricomposteurs vendus en jardineries permettent de nourrir seulement quelques plantes en bacs.

Pour pouvoir nourrir toutes les plantes d’un jardin, notamment les cultures potagères, mieux vaut utiliser un concentré prêt à diluer : Cela se dilue au dixième (10 cl de produit pour 1 litre d'eau). Comme ce n'est pas de l'acide sulfurique non plus, vous pouvez doubler la dose dans le cas d'une plante stressée par un rempotage ou une taille. Le produit s'utilise une fois par mois, c'est suffisant, en complément des autres arrosages. Les plantes ne peuvent pas se satisfaire uniquement d'eau, il faut aussi les nourrir. Au bout d'un moment, les plantes en pot finissent par épuiser le capital de substances nutritives contenu dans la terre ou le terreau." 

"Si vous ne nourrissez pas vos plantes en pot, elles ne vivent pas, elles survivent..."

Charles Zaphiropoulo

à franceinfo

Où trouver le Lombrix ? 

Seuls quelques producteurs se sont lancés en France dans cette fabrication de thé de compost.

Vous pouvez trouver des bidons du Lombrix 100% breton sur deux sites (monjardinbio.com et jardinsanimes.com) et une liste des points de vente sur le site de la société. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.