Cet article date de plus de six ans.

Attention, le lamier argenté est très colonisateur

écouter (5min)
Comment traiter parfaitement le lamier argenté, dans une région qui n'est pas la sienne ?
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
 (La lamier argenté © Jardins Michel Corbeil)

 Lydia à Saint-Cloud dans les Hauts-de-Seine m'écrit :

"Un magnifique paulownia s'épanouit dans le petit jardin de notre copropriété. Malheureusement, rien ne pousse sous cet arbre. On nous conseille de planter du lamier argenté, qu'en pensez-vous ?"

CB : le lamier argenté ou lamier tacheté et ses nombreuses variétés que les botanistes nomment lamium maculatum n'est pas toujours rustique dans votre région. Il craint les hivers rigoureux, humides, et la neige. Cette plante rhizomateuse est cependant dotée d'une croissance très rapide et elle apprécie l'ombre. Elle peut être très traçante à condition que le sol soit frais, léger, fertile, légèrement acide et bien drainé. Un amendement avec du terreau de feuilles ou de la terre de bruyère peut être indispensable. Je vous conseille de planter le lamium en mars avril, sans trop serrer la plantation. Il faut savoir qu'un seul pied peut coloniser plus d'un mètre carré !

Arroser copieusement à la plantation puis surveiller l'arrosage tout l'été tout en paillant pour garder la fraîcheur au sol. Attention, le lamier est souvent agressé par les limaces en début de saison. Effectuez des piégeages ou pulvérisez préventivement une macération de rhubarbe. Si la population de limaces est importante, traitez avec un hélicide bio.

**Noëlle, à Saint-Cyr-l'École dans les Yvelines, me demande :

"Doit-on impérativement tailler sévèrement en automne les cornouillers à bois décoratif, afin de maintenir les rameaux colorés toute l'année ."**

CB : les cornouillers à bois décoratif désignés par les pépiniéristes et les paysagistes sous le nom de Cornus sibirica ont des rameaux vivement colorés, généralement rouges.

De nombreuses variétés horticoles aux tiges nouvelles : rouge foncé, corail, rose, orangé ou jaune, plus ou moins vif, sont utilisés le plus judicieusement en petits groupes, bien souvent en association dans les massifs d'arbustes et dans les haies. Leurs rameaux colorés ressortent  bien sur un fond d'arbustes à feuillage persistant.

On peut rabattre les Cornus sibirica tous les ans, à l'automne, mais aussi pour l'hiver, en période hors gel et jusqu'à fin mars. Ces cornouillers exigent une taille sévère pour se renouveler et obtenir des teintes plus vives.

Ce rabattage sur souche, au sécateur, peut aussi éviter l'apparition de maladies ou l'hivernage d'insectes prédateurs. Il est également conseillé de tailler très court au printemps les cornouillers alba et stolonifera, pour provoquer le départ de branches vigoureuses qui porteront des feuilles plus grandes. Cette technique est recommandée pour les cornouillers à feuilles panachées.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.