Info santé, France info

AVC : une journée pour sensibiliser à l'infarctus

Les maladies cardio-vasculaires sont la première cause de mortalité dans le monde. En forte hausse : l'infarctus féminin.

France 2

Ce jeudi  29 septembre, la journée mondiale du coeur est l'occasion d'alerter les femmes sur les symptômes de l'infarctus : chez elles, les symptômes de l'infarctus ne sont pas les mêmes que chez un homme. Une femme sur deux de moins de 60 ans et qui a été victime d'un infarctus n'a jamais ressenti de douleur dans la poitrine, dans le bras gauche ou à la mâchoire. Par contre, elle a eu des nausées, et s'est sentie épuisée ou inhabituellement essouflée.

Des artères plus difficiles à revasculariser

Autant de signes qui passent souvent inaperçus. De ce fait, les femmes ne donnent pas l'alerte suffisamment tôt : un retard qui enlève une véritable chance de guérison. Et pour cause, les artères des femmes sont plus fines et plus fragiles que celles des hommes, et donc plus difficiles à revasculariser.
Autre problème, ces symptômes sont moins bien diagnostiqués par les services de secours. Les facteurs de risques tels que le tabac et l'alcool sont en augmentation : entre 2009 et 2013 , des hospitalisations de femmes pour infarctus ont augmenté de 4,8%.

Le JT
Les autres sujets du JT