Info médias, France info

VIDÉO. Arrêt de BFMTV sur les Freebox : "L’audience de la chaîne va mécaniquement baisser", reconnaît Alain Weill

Alain Weill, PDG d'Altice France, réagit mardi sur franceinfo au conflit qui oppose son groupe à Free, qui ne diffuse plus ses chaînes, BFM TV, RMC Découverte et RMC Story, depuis minuit sur la Freebox.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Alain Weill, PDG d\'Altice France.
Alain Weill, PDG d'Altice France. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

"J'espère qu'on va arriver à un accord avec Free", réagit sur franceinfo mardi 27 août, alors que les chaînes du groupe (BFM TV, RMC Découverte et RMC Story) ne sont plus diffusées depuis minuit sur la Freebox. "J'ai l'impression que le désaccord est minime", a-t-il estimé. Free et Altice sont en conflit depuis plusieurs mois concernant leur accord de diffusion.

Altice réclame plus de 4 millions d’euros à Iliad, maison mère de Free, pour reprendre le signal de ses chaînes sur ses box. Une somme jugée trop élevée par le groupe de Xavier Niel, d'autant qu'elles sont accessibles gratuitement via la TNT. Altice a déjà conclu des accords de rémunération avec Bouygues Telecom, Canal+ ou encore SFR.

Il n'y a pas de raison que notre groupe ne soit pas rémunéré comme le groupe TF1 ou M6.

Alain Weill

à franceinfo

Alain Weill évoque "des sommes très faibles par rapport aux chiffres d'affaires des opérateurs de télécom". "C'est dommage", a-t-il déploré, assurant qu'il "regrette vraiment qu'on en soit arrivé là". Il a expliqué penser d'abord aux "près de 5 millions de Français qui passent sur ces chaînes tous les matins" : "Ce sont eux qui subissent en premier un grave préjudice."

Le PDG d'Altice France estime que, dans ce dossier, "les enjeux sont importants des deux côtés". "Pour Free, c'est un préjudice parce que leurs abonnés ne comprennent pas ce [mardi] matin." D'un autre côté, "on peut imaginer que l'audience de BFM TV va mécaniquement baisser", concède-t-il.

Les discussions continuent entre les deux groupes. D’autres négociations vont également avoir lieu avec Orange, l’opérateur historique fort de 12 millions d’inscrits. Son contrat avec Altice expire dans quelques jours. Stéphane Richard a déjà fait savoir qu’il refuserait de payer pour des chaînes gratuites.

Alain Weill, PDG d\'Altice France.
Alain Weill, PDG d'Altice France. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)