Pascale Clark : "Dès qu’un projet se présente en voix off, je saute dessus !"

écouter (8min)

La journaliste, remerciée d’Europe 1 en fin de saison dernière, rebondit sur France 5 avec "Revu" le dimanche à 13h30.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Pascale Clark, journaliste, présente "Revu" sur france 5. (CAPTURE D'ECRAN FRANCEINFO)

En 1989, Canal+ lançait Le zapping, une compilation des images marquantes du jour qui allait devenir une institution sur la chaîne cryptée. Puis en 2016, le programme a disparu, pour renaître sur France Télévisions, avec Patrick Menais et son équipe toujours aux manettes. Cela donne depuis la rentrée Revu, une émission dominicale sur France 5 présentée par Pascale Clark. On entend sa voix mais on ne voit jamais son visage.

C’est la marque de fabrique de la journaliste, qui avait déjà inauguré le concept de l’intervieweuse cachée dans En aparté : "Je ne me cache pas, je ne me montre pas, nuance ! J’ai toujours été claire, je n’ai pas envie de faire de la télé sur un plateau. Donc quand un projet se présente en voix off, je saute dessus. C’est une autre façon de faire de la télévision, on est focus sur l’invité. C’est lui qui est important."  confie Pascale Clark. Jean-Pascal Zadi et Ariane Ascaride se sont prêtés au jeu. Le téléspectateur voit leurs réactions face aux images, que les personnalités commentent ensuite. 

Il y a comme un effet miroir. On guette les réactions de l’invité. C’est lui qui choisit ce qu’il va commenter.

Pascale Clark

sur franceinfo

Dimanche 26 septembre, ce sera au tour de Thomas VDB, puis Joey Starr et Philippe Djian. Pour les deux premiers numéros, force est de constater qu’Eric Zemmour est très présent sur les images sélectionnées. Signe de la place que lui accordent les médias : "Ce type a pris le pouvoir et le contrôle sans même être candidat. Il y a un grand remplacement ! Il n’y a pas d’obligation de le recevoir, ce sont les chaînes d’info principalement, mais pas seulement, qui font ce choix-là et à un moment donné, il faudra s’en expliquer. Certaines chaînes aux États-Unis ont présenté leurs excuses quand Donald Trump a été élu. On n’en est pas là, heureusement !" souligne la journaliste.

Pascale Clark retrouve l’antenne au moment où Canal+ relance l’émission qui l’a fait connaître du grand public En aparté, qu’elle a présentée de 2001 à 2007. C’est Nathalie Lévy qui en est la nouvelle voix : "Canal a les droits de cette émission donc a le droit de la reprendre. Je ne vous cacherai pas que ça me fait un petit pincement au cœur, réagit Pascale Clark. Ils ne m’ont même pas prévenue, pas un appel, quelque chose de très urbain finalement. Nathalie Lévy non plus ne m’a pas contactée. Je n’ai pas vu le 1er numéro. On m’a dit qu’ils avaient tout gardé, y compris le polaroïd !" 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Info médias

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.