Jérôme Cazadieu : "Notre objectif pour 'L'Equipe' est d’être moins dépendants d'une offre d'information qui peut être fluctuante"

écouter (8min)

Après un gros week end de sport, Jérôme Cazadieu, directeur de la rédaction de "L'Equipe" depuis 2015, revient sur la transformation numérique du quotidien et le retour aux bénéfices en 2021.

Article rédigé par
Laurent Valière - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Jérôme Cazadieu, directeur de la rédaction de "L'Equipe". (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

Un profit de 4 millions d’euros contre un perte de 10 millions pour L'Equipe, l’an dernier : le quotidien sportif sort du rouge. La filiale du groupe Amaury qui compte le journal papier, le site web et la chaîne de télé, renoue avec les profits en 2021 et fête le premier anniversaire des deux nouveaux univers de son site, Explore et Live. Son directeur de la rédaction Jérôme Cazadieu, pointe d’abord les années atypiques qui viennent de passer : "Le journal a évidemment été extrêmement impacté par la crise du Covid, la fin des événements sportifs pendant trois ou quatre mois, le foot qui ne reprend pas en 2020. Mais depuis l'été dernier, on a une reprise qui a été presque à la normale puisqu'on a eu un Euro de foot et des Jeux olympiques."

"On revient à un rythme normal et le journal va mieux, aussi parce qu'on assure en même temps la transition numérique, notamment via les abonnements numériques."

Jérôme Cazadieu

à franceinfo

 

L'Equipe, avec sa chaîne de télévision et son site internet, a accéléré sa transformation numérique il y a un an en créant deux nouveaux univers sur le site : Explore pour des documentaires audio ou des papiers long format, et Live, pour la retransmission d’événements sportifs. Jérôme Cazadieu avait déjà déjà été à l’initiative en 2009 de pages magazines et enquêtes : "Ces deux nouveaux univers sur le site de L’Equipe présentent déjà un bilan très positif pour nous, souligne Jérôme Cazadieu. L'idée était la suivante : on est très dépendants des calendriers sportifs et des résultats des Français, des équipes nationales, comment être moins dépendants d'une offre d'information qui peut être fluctuante en fonction du calendrier."

"L'idée, c'était d'avoir une offre de plateforme qui vienne intéresser nos lecteurs, ceux qui sont déjà abonnés comme ceux qui ne le sont pas, dans les périodes qui sont un peu plus creuses."

Jérôme Cazadieu

à franceinfo 

Après Roland-Garros et le Tour de France, le quotidien se prépare aussi à couvrir la Coupe du monde au Qatar : "On aura 26 personnes pour la couvrir , souligne Jérôme Cazadieu. La particularité, c’est que cette Coupe du monde se déroule en fin d'année. C’est inédit. Nous n’avons pas beaucoup de références puisque c'est la première fois que ça arrive. Historiquement, les ventes comme les prises d'abonnements ou la fréquentation du site les plus fortes se passent pendant l'été et on redescend en fin d'année parce qu'il y a moins de compétitions. Là, ça va être positionné à un moment qui n'est pas un temps fort. On pense que ça va plutôt bien marcher et ça va être évidemment notre temps fort de cette fin d'année."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.