Info médias, France info

Info médias. Michel Winock, cofondateur de la revue "L’Histoire" : "Le mariage princier entre Harry et Meghan, c’est de la petite histoire"

Le mariage princier entre Meghan et Harry sera suivi par des millions de téléspectateurs dans le monde entier, mais cela reste "de la petite histoire" pour Michel Winock, cofondateur de la revue "L’Histoire", invité ce mardi de l'Info médias.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Des souvenirs à l\'effigie du Prince Harry et de Meghan Markel, dans une boutique de Londres, le 8 mai 2018.
Des souvenirs à l'effigie du Prince Harry et de Meghan Markel, dans une boutique de Londres, le 8 mai 2018. (DANIEL LEAL-OLIVAS / AFP)

C’est le mariage de l’année : le Prince Harry va épouser l’actrice américaine Meghan Markel, samedi 19 mai à Londres. Un événement retransmis sur les télévisions du monde entier, avec une énorme audience à la clé. 

Énorme ? Peut-être pas autant que pour le mariage de Kate et William : en avril 2011, plus 2 milliards de téléspectateurs dont 10 millions en France étaient devant leur poste. En revanche, Harry et Meghan peuvent viser l’audience réalisée par Diana et Charles en 1981 : 750 millions de personnes avaient suivi en direct le mariage du futur roi d’Angleterre.

Ce genre d’événements passionne la planète entière d’où le choix de plusieurs chaînes françaises de proposer des éditions spéciales toute la journée de samedi. Une "petite histoire" pour Michel Winock, cofondateur de la revue L'Histoire qui fête ses 40 ans, et qui ne traitera pas le mariage princier : "L’important, ça n’est pas le fait en lui-même, c’est de savoir si c’est important ou pas, et ça, on ne le sait que longtemps après !", explique-t-il sur franceinfo. "Alors quand il arrive un événement important, du genre 11 septembre à New York, chute du mur de Berlin, nous nous efforçons non seulement de relater l’événement, mais aussi de comprendre, de chercher les origines, de donner une dimension historique de l’événement. Et pour cela il faut du recul."

Des documentaires à la pelle

Les chaînes ne se contenteront pas de retransmettre la cérémonie. Elles diffusent depuis quelques jours des documentaires sur Harry et Meghan, avec des titres qui font rêver : "un conte de fée à Buckingham", "il était une fois, le prince Harry et Meghan Markel", "une love story des temps modernes", "coup de foudre royal". Il y a même un téléfilm sur cette histoire d’amour, appelé Romance royale, diffusé vendredi 18 mai à sur TF1.   

"Il y a 40 ans, il y avait encore une cloison entre la recherche universitaire et d’autre part le grand public", explique Michel Winock. "Il y avait les revues d’un côté savantes, qui tiraient à un millier d’exemplaires, et puis de l’autre côté il y avait très peu de choses, sinon des magazines qui justement faisaient de la petite histoire. Nous avons voulu rendre lisible, possible la lecture d’une histoire savante fondée sur la recherche. Rendre accessible au plus grand public possible ce que les universités et les chercheurs ont trouvé pour expliquer le temps."

Des souvenirs à l\'effigie du Prince Harry et de Meghan Markel, dans une boutique de Londres, le 8 mai 2018.
Des souvenirs à l'effigie du Prince Harry et de Meghan Markel, dans une boutique de Londres, le 8 mai 2018. (DANIEL LEAL-OLIVAS / AFP)