Info médias, France info

Info Médias. Adrien Naselli : "Le magazine Têtu doit refléter la société d’aujourd’hui"

Après deux ans d'absence, le magazine "Têtu" paraît à nouveau et se trouve dans les kiosques. Un nouveau magazine réalisé par une nouvelle équipe.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Adrien Naselli, rédacteur en chef du magazine Têtu.
Adrien Naselli, rédacteur en chef du magazine Têtu. (RADIO FRANCE / JEAN-CHRISTOPHE BOURDILLAT)

Le magazine Têtu fait son retour dans les kiosques, après deux ans d’absence. Le nouveau rédacteur en chef Adrien Naselli veut "s’adresser à la génération du mariage pour tous". Nouveau magazine, nouvelle équipe pour un journal qui est désormais un bimestriel : "L'ancienne version du magazine, tout le monde la connaît, le magazine Têtu a été 20 ans dans les kiosques, il fait partie du paysage. Ce que l'on a voulu faire, c'est une version de notre époque. Tous les gens de l'équipe sont plutôt jeunes. Têtu est né en 1995, trois ans avant le pacs. Il y a eu la génération pacs, l'équipe qui faisait le Têtu d'avant. Nous, on est peut-être la génération mariage pour tous."

"Têtu a toujours été un magazine très complet, d'actu, avec des dossiers, avec des reportages, avec de la vie quotidienne, explique Adrien Naselli. Je pense que son emballage le desservait un peu. Le 'cover boy' éternel, avec ses abdominaux, c'est fini. Aujourd'hui, il y a Internet. Et j'ai choisi, pour ce retour, de montrer trois jeunes gens que l'on pourrait croiser dans ce studio, dans le bus, qui ne sont pas des images fantasmées de l'homosexualité mais des images réelles." 

Un entretien avec Emmanuel Macron dans le premier numéro

Le nouveau Têtu démarre, dans ses premières pages, par un entretien. Premier invité : Emmanuel Macron, fondateur d'En Marche ! et candidat à la présidentielle de 2017 : "Emmanuel Macron était le seul de tous les candidats à l'élection présidentielle qui n'avait jamais parlé des questions LGBT. On a choisi d'aller le chercher sur ces questions."

Dans cet entretien à Têtu, Emmanuel Macron répond aux rumeurs sur sa vie privée : "Si j'avais été homosexuel, je le dirais et je le vivrais", déclare-t-il. "Le fait de savoir s'il est homosexuel ou pas ne nous intéresse pas du tout, estime Adrien Naseli. La question c'est de savoir pourquoi a-t-il éprouvé le besoin de démentir ces rumeurs."

"Têtu est plus que jamais un magazine militant, avance Adrien Naseli. La Manif pour tous a gagné politiquement sur un certain nombre de points. La PMA pour les couples de femmes n'est pas passée, les droits des personnes trans sont aux oubliettes, la lutte contre l'homophobie à l'école reste un gros problème. Toutes ces questions sont incarnées avec les trois personnes qui sont en couverture du magazine."

Adrien Naselli, rédacteur en chef du magazine Têtu.
Adrien Naselli, rédacteur en chef du magazine Têtu. (RADIO FRANCE / JEAN-CHRISTOPHE BOURDILLAT)