Info médias, France info

Election du pape : les médias catholiques veulent montrer leur savoir-faire

Fumée noire ou fumée blanche ? Depuis hier, les médias du monde entier ont les yeux rivés à Rome dans l'attente du nom du nouveau pape. Plus de 5.000 journalistes ont été accrédités pour suivre le conclave depuis la place Saint-Pierre. Parmi eux, de nombreux représentants de la presse catholique qui comptent sur l'événement pour montrer leur différence.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Pour les journaux, les chaînes de télévision, les radios qui suivent l'actualité du Vatican tout au long de l'année, l'élection d'un nouveau pape revêt comme on l'imagine une importance toute particulière. Pas question donc de lésiner sur les moyens : Radio Vatican a installé une webcam qui filme en permanence la fameuse cheminée d'où sortira la fumée, La Croix a dépêché 4 envoyés spéciaux à Rome, la chaîne KTO a 10 journalistes sur place depuis déjà deux semaines... Et dans les rédactions, à Paris, on s'active aussi. "On a 5 journalistes ici qui préparent des dossiers, des portraits des 'papabile'" explique Elisabeth Marshall, rédactrice en chef à l'hebdomadaire La Vie. "On ne connaissait pas bien tous les cardinaux, c'est le moment ou jamais !"

Il faut dire que pour les médias catholiques, l'enjeu c'est de se faire connaître d'un plus large public. "Tous les médias sont là et multiplient les angles" reconnaît Philippine de Saint-Pierre, la directrice adjointe de la chaîne KTO. "Mais nous, on connaît les cardinaux, on sait décrypter les ressorts de l'élection. Nous racontons la vie de l'Eglise de l'intérieur." KTO se félicite d'ailleurs de voir la fréquentation de son site Internet augmenter : hier, 60.000 visiteurs uniques ont été dénombrés, soit le double de la fréquentation habituelle.

L'espoir de ces médias, c'est que cet élan ne s'arrête pas à la fin du conclave. Comme le dit Dominique Quinio, la directrice du quotidien La Croix, c'est dans l'après-élection que les médias catholiques feront vraiment la différence : "La curiosité médiatique s'arrêtera sans doute au lendemain de l'élection. Nous, on suivra les premiers pas du pape, on verra s'il fait des réformes, on assistera à ses célébrations... nous serons plus présents que la plupart de nos confrères."

BOB 26"

CELINE : Les médias catholiques promettent donc continuer à scruter les coulisses du Vatican dans les prochains mois... mais pour le moment ils attendent comme les autres le fameux "Habemus papam". //

Franceinfo est partenaire de la consultation "Comment les médias peuvent-ils améliorer la société ?" avec Make.org, Reporters d’Espoirs et plusieurs autres médias. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)