Info médias, France info

Défiance envers les médias : faut-il créer un conseil de déontologie ?

Le baromètre annuel publié par le journal "La Croix" le confirme une fois de plus : alors que l'intérêt porté à l'actualité est en hausse, la crédibilité des médias continue sa chute. Patrick Eveno, président de l’Observatoire de la déontologie de l’information, était l'invité de franceinfo.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Patrick Eveno président de l’Observatoire de la déontologie de l’information, sur franceinfo le 24 janvier 2019.
Patrick Eveno président de l’Observatoire de la déontologie de l’information, sur franceinfo le 24 janvier 2019. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

La Croix vient de publier son 32e baromètre annuel (réalisé par Kantar) de la confiance des Français dans les médias, la crédibilité qui leur est accordée et la perception de l'indépendance des journalistes. Les curseurs sont au plus bas. Un seul chiffre est en hausse, celui de l'intérêt pour l'actualité qui remonte après trois années de baisse. 

Un conseil de déontologie de l'information ?

Il y en a dans une centaine de pays dans le monde et ça marche. Cette instance doit être indépendante du pouvoir.

Patrick Eveno

franceinfo

N'importe quel citoyen pourrait saisir le conseil en cas de divulgation d'une fausse information par exemple. Pas question cependant d'uniformiser l'information : "Les lignes éditoriales sont libres. Il n'est pas question d'uniformiser l'information" explique Patrick Eveno. Pas question non plus de sanctionner les médias : "Un conseil de déontologie n'est pas le CSA. Le conseil de presse peut publier un avis sur Internet" déclare Patrick Eveno.

Pour revoir l'interview en intégralité : 

Patrick Eveno président de l’Observatoire de la déontologie de l’information, sur franceinfo le 24 janvier 2019.
Patrick Eveno président de l’Observatoire de la déontologie de l’information, sur franceinfo le 24 janvier 2019. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)