Info culture, France info

Visions futuristes

A Marseille, le Centre de la Vieille Charité sert de cadre à l’exposition Futurs – Matisse, Miro, Calder qui met en lumière la fascination des artistes depuis le début du XXe siècle pour la ville, les avancées technologiques et la conquête spatiale.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Affiche exposition)

Plus d’une centaine d’œuvres : peintures, sculptures, photos et installations ont été réunies à la Vieille Charité pour illustrer un siècle de création autour du thème de la modernité. La ville fut la première source d’inspiration des artistes. Au début du XXe siècle, elle fascine le français Fernand Léger ou l’américain Joseph Stella. D’autres en revanche comme le dadaïste Paul Citroën dans Métropolis, un collage de 1923, dénoncent son pouvoir d’aliénation. Cette première section de l’exposition présente également des œuvres plus récentes, comme l’exceptionnel tableau de 1970 sur New York de l’américaine Georgia O’Keeffe.

L’espace, un univers poétique.

Autre source d’inspiration pour les artistes : la conquête spatiale et la découverte de l’univers largement évoqués dans l’exposition en particulier dans la dernière section où sont rassemblées des oeuvres majeures. Ici, Matisse, Miro, Calder ou Ernst inventent un monde merveilleux. Cinq estampes de la série Jazz de Matisse sont ainsi placées en regard de trois peintures de Miro dont l’or de l’Azur, un prêt exceptionnel de la fondation Miro de Barcelone.

Représenter le futur : une préoccupation contemporaine

Les artistes contemporains sont eux aussi fascinés par la modernité tout en portant souvent un regard critique sur ses dérives. Ils trouvent naturellement leur place dans l’exposition. Bruno Peinado a ainsi investi la très belle chapelle de la Vieille Charité avec un énorme ballon, une sphère miroir qui se reflète sur les murs de pierres et qui se dégonfle et se regonfle à un rythme régulier.

Futurs, de la ville aux étoiles – Matisse, Miro, Calder au Centre de la Vieille Charité à Marseille jusqu’au 27 septembre.

(Affiche exposition)