"Lettre ouverte aux..." : 25 ans après sa mort, un album de Lounes Matoub réédité

Chaque jour pendant l'été, le service culture de franceinfo vous fait partager ses coups de cœur. Dimanche 23 juillet : la réédition d'un album de Lounes Matoub.
Article rédigé par franceinfo, Yann Bertrand
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
La pochette de l'album "Lettre ouverte aux..." de Lounes Matoub (CAPTURE D'ECRAN)

Sa voix était indissociable de ses combats. Combattant pour la liberté, infatigable défenseur des populations kabyles et amazighes, Lounes Matoub (qu'on appelait plutôt Matoub Lounes) a laissé bien plus que des disques. Celle qui l'a accompagné pendant des années, sa veuve Nadia Matoub, tient aujourd'hui beaucoup à la sortie de cet album, Lettre ouverte aux...

>> VIDEOS. Enrico Macias, Lounès Matoub, Charles Aznavour, Alan Stivell : retrouvez les duos magnifiques du chanteur Idir

"La force est là. La force de sa chanson, de son verbe, de son message, estime Nadia Matoub. Cela fait 25 ans, mais même ceux qui sont nés après 1998 le chantent. Et il y en a de très jeunes qui le voient toujours comme celui qui montre la voie. Il est toujours là pour nous aider dans notre lutte, que ce soit à Paris ou ailleurs. Quand on fait des manifestations, c'est sur des chansons de Lounes Matoub." 

Ce combat, affirme-t-elle, ne s'est pas arrêté avec son assassinat, le 25 juin 1998. "Nous avons des centaines de prisonniers politiques, d'opinion. Si Lounes était là, il serait en prison également. C'est ce qu'on porte encore et son message est plus que jamais d'actualité."

Une trentaine d'albums en 20 ans 

"Chaque printemps, rappelle Nadia Matoub, il y avait la sortie d'un album. Il produisait tellement et c'était pour nous une tribune. On attendait à chaque fois la sortie pour savoir quelle est la vision de Lounes Matoub par rapport à tel et tel événement."

"On ressentait et on ressent toujours sa sincérité"

Nadia Matoub

à franceinfo

Aujourd'hui encore, la musique résonne, sa voix s'impose dans le flux d'une actualité dramatique en Algérie comme ailleurs, alors que les libertés sont précaires partout. Dans cet ultime album, Matoub Lounes se fait plus offensif que jamais, dénonçant le pouvoir, ses compromissions de l'époque avec l'islamisme. Ce n'est pas un hasard s'il contient un morceau en kabyle sur l'air réarrangé de l'hymne algérien. Acte rebelle et courageux aux conséquences terribles qui résonne encore.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.