Info culture, France info

"L’enfer" au plus près de Dante

Ecrit au début du 14 ème siècle, "l'Enfer" de Dante, premier volet de la divine comédie revient en librairie dans une nouvelle traduction, signée Danièle Robert, chez Actes Sud.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(L'enfer" de Dante, traduit par Danièle Robert © Actes Sud)

C'est la première fois qu'en français, la poésie de ce texte est restituée au plus près de la version originale. "La divine comédie" c'est un monument littéraire: à la fois le parcours spirituel de Dante du pêché vers la vertu, un récit épique, fou, fantastique, écrit avec autant de finesse que de langage brutal et c'est l'acte fondateur de l'italien moderne. Mais jamais en français, on n'a avait pu le lire en suivant ce qui en fait sa richesse: la tierce rime. Dante écrit des strophes de trois vers de onze pieds, dont les rimes s'entremêlent à l'infini. Danièle Robert fait plus que traduire, elle interprète Dante, pour qu'on entende ce récit vivant, populaire, cette traversée de la terre vers l'enfer où l'auteur défie Lucifer. Chant XXII: "Nous avancions avec les dix démons. Ah l'atroce compagnie ! Mais à l'église les saints, à la taverne les pochetrons !"

L'influence de Dante est considérable, des peintres de la renaissance à Balzac, Tchaïkovski, Soljenistine, il a même inspiré des jeux vidéos et le groupe de Metal Sepultura. Avec cette traduction, bilingue, page de gauche en italien, page de droite en français, on comprend mieux pourquoi, il est un pilier de la culture populaire italienne.

"L'enfer" de Dante, traduit par Danièle Robert chez Actes Sud et à suivre donc, "le purgatoire" et "le paradis"

(L'enfer" de Dante, traduit par Danièle Robert © Actes Sud)