Info culture, France info

L'incontournable Sandrine Kiberlain

L'année 2013 s'achève sur grand écran. Du côté du cinéma français, les satisfactions auront été rares et la morosité de mise. Finalement, la lumière est venue de deux films : Les gamins, d'Anthony Marciano, près de 1,6 million d'entrées, et 9 mois ferme, de et avec Albert Dupontel, qui a rassemblé près de deux millions de curieux. Des projets qui ont en commun Sandrine Kiberlain.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

Incontournable cette année, la comédienne fut à l'affiche de
cinq films au total dont quatre comédies, Les gamins, 9 mois ferme, Tip Top , de
Serge Bozon, et Rue Mandar , de Idit Cebula.

Dans 9 mois ferme, elle campe le rôle d'une juge
d'instruction carriériste, célibataire endurcie, qui apprend du jour au
lendemain qu'elle est enceinte d'un criminel présumé. Problème, elle ne se
souvient de rien.

Sandrine Kiberlain revient sur  cette année particulière, et finalement pas
si fatigante que cela. "C'étaient des projets que j'avais envie de faire et
qui étaient très variés. J'allais d'une aventure à une autre avec beaucoup de
plaisir. Je fais aussi du cinéma pour avoir plusieurs vie en une.
"

Après l'abondance de 2013, 2014 se profile pour Sandrine Kiberlain
avec déjà deux projets. Aimer, boire et Chanter , d'Alain Resnais inspiré d'une
pièce d'Alan Ayckbourn, et un premier film signé Jeanne Herry et intitulé Elle
l'aime, elle l'adore.

(©)