Info culture, France info

"Floride" : Jean Rochefort "entre le pathétique et le rigolo"

A 85 ans, Jean Rochefort est à l'affiche aujourd'hui de "Floride", le nouveau film de Philippe Le Guay, dans lequel il se révèle particulièrement émouvant dans le rôle d'un homme atteint de la maladie d'Alzheimer.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Jean Rochefort dans Floride © Philippe Le Guay)

Il y a deux ans, lors de la sortie du film de Fernando Trueba," L'artiste et son modèle", Jean Rochefort avait bien précisé qu'il ne referait du cinéma que si un scénario le bouleversait suffisamment, et c'est ce qui s'est passé avec celui de 'Floride", et son personnage principal, Claude, un homme qui progressivement perd la tête et le fil de sa mémoire et de ses souvenirs.

Et c'est dans la vie, dans les journées, de plus en plus décousues et chaotiques de cet homme, que nous embarque le cinéaste, au fil de ses angoisses ou de ses cabotinages, de ses sautes d'humeur et de ses sauts dans le temps, de ses fugues et de ses voyages imaginaires, de ses crises de mauvaise foi ou de fous rires.

Le film oscille ainsi entre drame et comédie, au risque de quelques baisses de rythme, mais avec une drôlerie et une émotion qui sans cesse affleurent, une sincér ité évidente aussi, et même, pour Jean Rochefort, une sorte de responsabilité à incarner ainsi la vieillesse et ses maladies : "C'est mon devoir. Je suis utile en cela et j'aime vous aider, vous les gamins, à ne pas trop craindre ce petit naufrage dont parlait De Gaulle, la vieillesse. Cela m'a fait plaisir de la rendre rigolote, de mauvaise foi, on fait une espèce de soupe entre le drôle et le pathétique, c'est une recette excitante pour la fiction, ça ressemble à nos vies : le pathétique et le rigolo... ça ferait un bon titre! "

(Jean Rochefort dans Floride © Philippe Le Guay)