Cet article date de plus de huit ans.

Denis Podalydès, un comédien touche-à-tout

écouter (10min)
Très présent au cinéma  - c'est lui qui avait incarné Nicolas Sarkozy dans "La Conquête" -, sociétaire de la Comédie française, Denis Podalydès a aussi écrit, il y a quelques années,  "Scènes de la vie d'acteur", un livre adapté en ce moment sur la scène  du Rond-Point à Paris. Dans ce spectacle, Denis Podalydès dévoile des moments de son quotidien d'acteur.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (©)

À quoi pense Denis Podalydès quand il attend en coulisse
d'entrer en scène ? Que se passe-t-il dans son cerveau lorsque survient LE  trou de mémoire ? Voilà ce que l'acteur
raconte dans ce texte, tour à tour drôle, poétique et touchant. Ce n'est pas
lui sur scène : Denis Podalydès est 'interprété' en quelque sorte par un autre
comédien, l'excellent Scali Delpeyrat. Et il nous livre  ces instantanés que Podalydès avait, au fil
des années, consignés dans des cahiers.

"Je les ai écrits lors pendant des temps faibles... des
moments de mélancolie propres à la vie théâtrale."

Scènes de la vie d'acteur, c'est au Théâtre du
Rond-Point à Paris jusqu'au 10 novembre. Et ce sera à Saint-Etienne en février prochain.

Maintenant, si on veut voir Denis Podalydès sur scène, il
faut aller, toujours à Paris, à la Comédie Française.
Denis Podalydès y interprète,
pour la première fois,  Hamlet de
Shakespeare. C'est ce que l'on appelle une prise de rôle... et quel rôle !
Hamlet., prince du Danemark, hanté par le doute, par la folie, par sa propre
lâcheté aussi. Vengera-t-il  son père ?
Tuera-t-il son oncle qui lui a volé la couronne ? Hamlet qui dans la pièce est
jeune. Il a 30 ans. Etre ou ne pas être Hamlet sur scène ? Denis Podalydès
s'est posé la question...

"Je me sentais presque en limite de péremption parce
que j'ai 50 ans."

Après une tirade de Shakespeare, voici un standard de la
musique soul.
C'est ce que l'on entend sur la scène de la
comédie française. Le metteur en scène britannique, Dan Jemmet, transpose la
pièce  dans un pub anglais des années 70
: ambiance pattes d'eph et rouflaquettes avec un juke box, une télé qui diffuse
des matchs de foot et des pièces de commodité très fréquentés. Cela donne à
Shakespeare un petit côté boulevard plutôt réjouissant au début... et puis
moins convaincant sur la durée...

Hamlet de Shakespeare . Prise de rôle de Denis Podalydès. A
la Comédie française à Paris jusqu'au 12 janvier.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.