Culture d'été. "Nope" : la terreur vient du ciel

écouter (2min)

Le troisième film du réalisateur Jordan Peele imagine l'arrivée d'extra-terrestres au-dessus d’un ranch californien.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Image extraite de la bande-annonce de "Nope" (UNIVERSAL PICTURES)

En 2017, Jordan Peele avait frappé fort d'entrée pour son premier long-métrage, Get Out, histoire fantastique impliquant un couple mixte et évoquant les préjugés raciaux, les stéréotypes, même les souvenirs de l'esclavage, ou encore l'hypocrisie de certaines familles blanches américaines se disant progressistes. Deux ans plus tard, il avait à nouveau fait sensation avec Us, toujours avec des scènes effrayantes, mais racontant cette fois l'apparition sur terre de nos doubles maléfiques enfouis jusque-là dans une réalité parallèle.

Revoici donc Jordan Peele, avec Nope (expression familière autour de "no", le mot "non" en anglais, NDLR). Cette fois, ses personnages sont un frère et une sœur vivant dans un ranch en Californie, et qui peinent à faire vivre l'héritage de leur père récemment décédé, et leur business de dresseurs de chevaux pour le cinéma, les séries et la publicité. Des phénomènes étranges vont se produire dans les nuages au-dessus de leur exploitation, avec ce qui ressemble fort à une soucoupe volante.

Bien qu'un peu long (2h15), Nope est peut-être le film le plus réussi et convaincant de Jordan Peele, même si ce dernier ne peut s'empêcher de charger la barque parfois de sous-intrigues ou narrations parallèles. Mais il sait prendre le temps de présenter ses personnages, on croit totalement à ce duo frère-soeur afro-américain et cow-boy, grâce aussi au talent des deux comédiens principaux, Daniel Kaaluya et Keke Palmer.

Grand spectacle

Jordan Peele sait aussi faire du beau cinéma, spectaculaire visuellement, et c'est sans doute l'un des meilleurs cinéastes actuels en termes d'ambiance et de montée de tension. Le film raconte aussi l'histoire géniale d'un chimpanzé qui serait devenu fou sur le tournage d'une sitcom, et il se fait plus réflexif sur les questions d'image, de course au buzz, de célébrité instantanée, OJ et Emerald, nos deux héros, voulant faire la photo ou vidéo parfaite des ovnis, pour devenir riches et passer, selon leurs propres termes, chez Oprah Winfrey. 

En tous cas, si vous voulez à la fois frissonner, voir du grand spectacle, et suivre une histoire originale qui parvient encore une fois à renouveler le genre, Nope est fait pour vous.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.