Ici comme ailleurs, France info

"Génération précaire": des stagiaires en plein vide juridique en Europe

C'est devenu un mode d'entrée incontournable dans le marché du travail : le stage. Ils seraient plus d'un million de stagiaires en France et leur rôle reste souvent très mal défini dans l'entreprise. Depuis huit ans, le collectif "  Génération précaire " dénonce les abus et les mauvaises pratiques, un combat qu'il mène aujourd'hui à l'international

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

Génération
précaire
 "  s'agrandit et devient plus forte. Onze organisations et mouvements du
monde entier se sont réunis autour de la " Coalition Internationale pour des
stages plus équitables ".  Ils viennent du Canada, des Etats-Unis, d'Angleterre,
de Suisse, d'Autriche et font tous le même constat, les abus se multiplient
concernant l'emploi de stagiaires en entreprise. Le dernier scandale en date :
celui de la mort, l'été dernier, d'un jeune allemand en stage dans une banque à
Londres.

Un cadre à définir en France

Selon les chiffres avancés par le
collectif "Génération précaire", le nombre de stagiaires atteint les 1.500.000 n en 2011 presque deux
fois plus qu'en 2008. Alors quelques avancées ont été obtenues, ces dernières
années : trois lois et deux décrets incluant une gratification minimum des
stages de 436 euros par mois, des tickets restaurants ainsi qu'une prise en
charge des frais de transport. Pas suffisant pour Isabelle de Génération
précaire, son collectif souhaite un véritable cadre juridique au stagiaire en
France.

 

 

(©)