Histoires d'info, France info

Quelle crise économique ? Du manque de clairvoyance des "experts"...

Alors que les économistes ne cessent de nous alerter sur la crise à venir, souvenons-nous, qu'à l'inverse, les deux plus grandes crises économiques n'avaient pas été prévues par l'immense majorité d'entre eux.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Retour le 30 avril 1932, la France est en campagne électorale. Président du conseil depuis 1929, André Tardieu prononce un discours devant une foule enthousiaste.  Et il se veut rassurant, très rassurant :

"Tandis que le déséquilibre matériel des prix et des échanges se manifestait sur tous les terrains et bouleversait tout, et crée pour cette Chambre de 1928 après six mois à peine une situation nouvelle. On pouvait s'attendre à beaucoup de catastrophes. Je constate d'abord qu'il ne s'en est pas produit et que malgré de mauvaises heures, tout l'essentiel est sauf."

Selon le président du Conseil, la France a certes été touchée par la crise de 1929, mais elle est parvenue à la surmonter.

Myopie, aveuglement, discours de campagne…Difficile à dire. Reste que la crise économique est bel et bien une réalité à cette date-là. Selon les calculs de Jacques Marseille on aurait cependant 1 million de sans travail en France au moment où Tardieu balaye d’un revers de la main l’idée d’une crise économique dans le pays.

Il est vrai, cependant, que les indicateurs économiques étaient encore fragiles à l’époque. Ce qui n’est plus le cas bien plus tard, en janvier 2008. Le krach boursier est là. L’inquiétude pèse sur une crise économique globale. L’économiste médiatique Marc Touati nous rassure:

"Depuis la fin de l'année dernière, on a un mini krach boursier. La question est de savoir si ça va se transformer en krach économique ou pas, la réponse est non. L'économie américaine et l'économie mondiale n'est pas, je dirais, à la porte d'une grave récession. Il y aura peut-être un trou d'air, mais on redémarrera au printemps et à l'été prochain. "

Marc Touati n’est évidemment pas le seul à ne pas avoir senti venir le chaos qui s’annonçait.

En somme, les deux plus fortes crises du long XXème siècle n’ont été évaluées à leur juste valeur qu’une fois qu’elle nous avait violemment frappés.

Dans les alarmes actuelles, il y a certainement le souvenir de ce manque de clairvoyance. Mais, rassurez-vous, les économistes se trompent aussi souvent dans l'autre sens. Aux Etatx-Unis dans les années 1980, on disait:

Ne soyez pas trop durs avec les économistes...Ils ont prévu 12 des 3 dernières récessions

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)