Histoires d'info, France info

Peut-on manger son chien ?

Se tient aujourd'hui le festival de la viande de chien de Yulin, en Chine. Il est dédié à la viande de chien et de chat. Des milliers d'entre eux sont tués (et mangés) à cette occasion. Et chez nous ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Retour en septembre 1983. Cela fait déjà sept ans que Brigitte Bardot est engagée dans la défense de la cause animale. Après les bébés phoques, l’ancienne actrice s’attaque à la consommation de la viande de chien qui a encore cours en France…Bon, plutôt loin de la métropole, puisqu'il s'agit de la Polynésie. Brigitte Bardot :

 

Le chien est un animal extraordinaire et puis je trouve qu'il y a déjà tellement d'animaux qu'on mange sur la terre qu'on n'a pas vraiment besoin de manger du chien. Il faut savoir qu'à mesure que les civilisations évoluent, les choses doivent évoluer en même temps. Et si, il y a 2 ou 300 ans on pouvait manger du chien parce qu'on ne savait pas ce qu'on faisait, que les gens n'avaient pas reçu l'éducation qu'ils ont reçu maintenant, maintenant ils le savent!

La cynophagie, une pratique peu répandue aujourd'hui

La cynophagie, c’est le nom de cette pratique, est tout de même très rare en Polynésie. Une pratique rare et en quasi déshérence, notamment en raison de l’occidentalisation des mœurs culinaires et de l’importation désormais facile de viande de bœuf, de mouton ou de porc. En France aujourd’hui,  la consommation de viande de chien ou de chat n’est pas interdite en tant que tel, mais le code rural interdit de tuer un animal de compagnie pour être consommé, ce qui revient donc à une interdiction de fait. Mais si vous trouviez un chien mort sur le bord de la route, vous auriez le droit de le manger. Le droit mais pas forcément l’envie. 

En France, l'ouverture de boucheries canines à la fin 19e siècle...

A d’autres époques cependant, face à la pénurie de viande, on s’est rabattu sur les chiens et les chats, comme entre septembre 1870 et janvier 1871, lorsque Paris était assiégée. Des boucheries canines et félines ouvrent alors.Reste que le chien, ou le chat, est plus qu’un animal domestique. Il est un animal familier, humanisé, qui porte un prénom et qui dort parfois avec nous.

(Scènes de ventes de chiens et de chats destinées à l'alimentation durant le Siège de Paris, 1871 © MARY EVANS/SIPA)

Pour autant, on peut aimer un chien et le manger, oui, oui…C’est ce qu’explique le père André Dupeyrat, un missionnaire chez les papous, ici en 1962.

 

  • Est-ce qu'ils aiment les chiens les papous?
  • Mais bien sûr! D'une façon plutôt paradoxale puisqu'ils vont jusqu'à les manger.
  • Ils mangent véritablement les chiens? Ils les élèvent, ils les engraissent pour cela? Comment font-ils?
  • Ah non non non, pas du tout. Lorsque les chiens sont devenus un petit peu vieux, alors ils sont donnés comme cadeau au chef. Vous voyez que le chien est considéré comme une créature noble. Et moi-même étant considéré comme chef là bas, j'ai eu l'occasion de manger du chien ou du moins d'essayer d'en manger..

Le missionnaire raconte même que des femmes allaitent de jeunes chiots abandonnés. Mais rassurons-nous, on peut tout de même aimer son chien et son chat autrement qu’en rôti.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)