Histoires d'info. Les beaux perdants : Dick Rowe, l’homme qui a raté les Beatles

écouter (3min)

Ils ont subi un ou des échecs et ils ont été célèbres. Thomas Snégaroff nous fait revivre les moments les plus épiques de leur vie. Dick Rowe, le directeur artistique de la maison de disques Decca n'est pas interessé pour faire signer un petit groupe britannique au début des années 60 : les Beatles.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Les Beatles. De gauche à droite : Paul McCartney, John Lennon, Ringo Starr et George Harrisson, le 1er janvier 1963. (MAXPPP)

Une chanson a été enregistrée par un groupe de jeunes garçons de Liverpool le 1er janvier 1962. Ils se présente sous le nom de "Beatles". Mais personne ne les connaît encore sinon les spectateurs qui les ont vus sur scène à Liverpool ou plus encore à Hambourg en Allemagne.

Dans quelques jours sortira le premier disque avec leur nom sur la pochette, un 45 tours sur lequel ils accompagnent le chanteur et guitariste Tony Sheridan. Mais ce 1er janvier 1962, ils auditionnent pour eux-mêmes et interprètent dans les studios de Decca quelques reprises, dont Money. 

Dick Rowe, le directeur artistique de Decca, n’est pas présent ce jour-là, signe d’un manque d’intérêt certain. Son collègue Mike Smith est emballé, mais Rowe reste intransigeant, préférant se concentrer sur un autre groupe, Brian Poole & the Tremoloes. Pour l’histoire, Dick Rowe restera l’homme qui a dit non aux Beatles. Il se rattrapera tout de même en allant voir sur scène un autre jeune groupe, les Rolling Stones qu’il signera dans la foulée.

Quant à cette audition mythique de 15 titres, elle compte un autre perdant…On l’entend sur la bande, c’est le batteur Pete Best. En juin 1962, lorsque George Martin les auditionne pour les signer sur le label Parlophone d’EMI il n’est pas convaincu par le batteur. Plutôt que de prendre un pro inconnu, les trois membres vont préférer Ringo Starr, imposé au forceps avant de devenir une évidence.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Histoire d'info

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.