Histoires d'info, France info

Contre "les teckels de la haute administration", rémunérer les fonctionnaires au mérite (Maurice Thorez)

Ces jours-ci, les défenseurs d'une rémunération différenciée des fonctionnaires citent abondamment Maurice Thorez qui l'aurait lui aussi souhaité. Et si nous l'écoutions vraiment ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Retour ce matin en septembre 1946. Après un premier échec, le parlement français soumet un nouveau projet de constitution pour la France, celui qui mettra en place la IVème république.

A l’époque, les communistes n’ont pas encore claqué la porte du gouvernement. Maurice Thorez est alors vice-président du Conseil et ministre de la fonction publique. A ce titre, il est à l’origine du statut des fonctionnaires, dont les principes sont d’ailleurs encore respectés, notamment l’égalité d’accès à la fonction publique…

A Choisy le Roi, chez lui, Thorez vient convaincre les électeurs de voter pour la nouvelle constitution et tient des propos qui résonnent curieusement avec l’actualité quand il aborde la rémunération des fonctionnaires:

Si l'avancement d'échelons continuera de se faire à l'ancienneté, mais une ancienneté qui pourra être accélérée ou retardée, selon les qualités du fonctionnaire

 

Certains auteurs libéraux comme Michel Godet, se plaisent à citer souvent Thorez pour justifier la rémunération au mérite des fonctionnaires. Pour dire que c’est un vieux débat…et que même les communistes y étaient favorables!

Mais quand on écoute vraiment Thorez qu’entend-on ?

Ecoutez la suite. Thorez évoque ensuite non plus l’évolution de la rémunération dans une même fonction, mais le changement de grade, c’est-à-dire l’évolution de carrière.

 

L'avancement de grade se fera exclusivement au choix. Il s'agit, je l'ai proclamé devant l'Assemblée et je le dis ici devant le peuple, de faire monter dans les plus hautes échelles, les bons fonctionnaires, filles du peuple, et empêcher que soit maintenus les teckels de la haute administration...

 

Pour Thorez, l’Etat doit choisir les fonctionnaires qui changeront de grade, afin de récompenser pour reprendre les mots de Thorez, les "bonnes filles du peuple"  et déloger les "teckels de la haute administration".

Comme quoi, promouvoir un traitement différencié des fonctionnaires en fonction de leur mérite n’est pas nécessairement de droite…

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)