Lynda, 21 ans : "J'ai été déçue de la façon dont l'écologie a été abordée pendant le débat de l'entre-deux-tours"

écouter (3min)

Tous les jours, Manon Mella donne la parole aux jeunes de 18-30 ans. Jeudi 21 avril, retour sur le débat entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen avec Lynda, étudiante de 21 ans. 

Article rédigé par
Manon Mella - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Capture d'écran (à gauche : Lynda, 21 ans, étudiante. à droite : Manon Mella, journaliste à franceinfo) (MANON MELLA / FRANCEINFO)

Lynda, 21 ans, est étudiante à Paris. On s’était déjà rencontrées avant le premier tour de l'élection et Lynda confiait ne pas se reconnaître dans les programmes des candidats. Le soir du dimanche 20 avril, elle était devant sa télévision pour regarder le débat entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen. L'étudiante salue un débat apaisé, mais déplore le manque de place accordée à l'écologie et à la jeunesse. 

"Je trouve que le débat a été assez courtois"

Quelques jours avant le premier tour de l'élection, Lynda nous confiait ne pas se reconnaître dans les programmes des deux candidats. Elle a suivi le débat de l'entre-deux-tours avec l'espoir d'avoir plus de détails sur les projets proposés par Emmanuel Macron et Marine Le Pen. "J'ai regardé le débat pour voir ce que les candidats avaient à proposer. J'ai été agréablement surprise parce que je trouve que le débat a été assez courtois. J'ai trouvé que les deux candidats s'étaient plutôt bien débrouillés", explique-t-elle, regrettant que, par moments, ils ne saisissent pas certains enjeux. L'étudiante de 21 ans aurait aimé que les candidats parlent davantage d'écologie et d'éducation. "J'ai été déçue de la façon dont l'écologie a été abordée pendant le débat. J'ai entendu le mot 'biodiversité' une ou deux fois.

Je trouve qu'ils ont beaucoup parlé de la question énergétique mais l'écologie ce n'est pas que l'énergie.

Lynda, 21 ans

Elle attendait aussi des mesures concernant la recherche "qui est un secteur-clé dans la transition énergétique et aussi dans d'autres secteurs.

L'autre point décevant : c'est le manque de mesures proposées aux jeunes. "On n'a pas été beaucoup cités. Le peu de fois où on a parlé des étudiants, c'était sur les étudiants qui travaillent mais je ne crois pas que tous les étudiants travaillent."

"Je vais me focaliser sur les législatives"

À l'issue du débat, Lynda ne se reconnaît toujours dans aucun des programmes présentés. "Je ne me reconnais malheureusement pas dans les candidats. Ce débat, je l'ai regardé par curiosité mais il n'aura pas d'influence sur mon vote qui est déjà tout choisi.

Dimanche 24 avril, Lynda regrette un vote "par dépit" mais compte se "focaliser sur les élections législatives" auxquelles elle encourage les jeunes à participer. "Il ne faut surtout pas rater ce rendez-vous, surtout en tant que jeunes. Allons voter pour notre avenir !".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.