Le regard de la génération Z sur les seniors : plutôt civique et solidaire

écouter (3min)

Une étude a éte réalisée en collaboration avec l’institut de sondage CSA Research sur un échantillon de 1000 personnes âgées de 18 à 24 ans, sur la perception de la jeunesse vis-à-vis des seniors et de la vieillesse.

Article rédigé par
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une enquête Domitys met en relief les relations possibles entre deux générations pourtant si différentes. (DOMITYS)

Avec l’amélioration des conditions de vie, on assiste à un allongement de l’espérance de vie en bonne santé. Les seniors de plus de 75 ans sont déjà plus de 6 millions en France et ils seront près de 12 millions en 2050. 

Domitys, spécialiste des résidences seniors, est présent sur l’ensemble du territoire français et a lancé une grande enquête auprès des jeunes de la génération Z (les 18-24 ans), l' interrogeant sur son regard sur la vieillesse. La jeunesse aurait plutôt mal vécu les moments de confinement liés à la crise sanitaire. 

Confinement et solitude, même constat chez les jeunes et les seniors

Mais qu’en est-il vraiment de la perception de la jeunesse vis-à-vis des seniors, qui eux-mêmes, ont souffert de cet "enfermement" et de la solitude ? L’étude réalisée en collaboration avec l’institut de sondage CSA Research sur un échantillon de 1000 personnes âgées de 18 à 24 ans dégage quelques informations.

Il y a-il conflit de génération ?

 À la question : "Qui a été le plus affecté par la crise Covid ?"

- 41% estiment que les seniors ont été autant impactés que les jeunes
- 28%  que les jeunes ont été plus impactés
- 29% estiment que ce sont les seniors qui l’ont été davantage.
- Pour 65% des interrogés, un fossé existe entre les générations.

Un état d’esprit particulièrement civique vis-à-vis de leurs aînés

Est-ce que cela nous mène à une incompréhension totale ?

- 64% estiment, au sujet des mesures de restrictions durant la crise sanitaire (confinements, couvre-feux), qu’il était normal que les jeunes fassent des sacrifices pour protéger l’ensemble de la population, et notamment, les personnes âgées particulièrement exposées au virus.

- 63% partagent beaucoup de choses en commun avec les générations “seniors”. Pour 61% "il est plus difficile d’être jeune aujourd’hui", qu’à l’époque de leurs grands-parents, et 70% reconnaissent ne pas partager les mêmes idéaux.

Cette étude conforte Domitys dans la poursuite d'échanges intergénérationnels au sein des résidences seniors.

Appart'Age est une initiative Domitys de logements intergénérationnels

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.